Nos projets

Réduction de la pauvreté

Gouvernance démocratique

  • Appui à la réforme de la police en RDC : « Introduction de la police de proximité »

    Mis en oeuvre dans les villes de Goma et Bunia, ce projet prévoit, entre autres, la sensibilisation de la population aux outils de la police de proximité et la réhabilitation d’un commissariat et de quatre sous commissariats par ville.

  • Projet d'Appui au Cycle Electoral (PACE)

    Le Projet d’Appui au Cycle Electoral (PACE) est l’un des volets de la composante Politique du Programme de Gouvernance et sa mise en œuvre contribue à l’atteinte de l’effet relatif à la consolidation du cadre démocratique et à l’accroissement de la participation citoyenne. Il vise notamment à appuyer la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) en vue de l’organisation d’élections libres, transparentes, et crédibles et à renforcer les capacités de la CENI afin qu’elle assure la gestion du cycle électoral de façon pérenne.

  • Renforcement de l’accès des femmes à la justice

    Le projet vise à renforcer et rendre effective la protection légale et judiciaire des femmes dans le Nord-Kivu, le Sud-Kivu et en Ituri en améliorant la capacité d’accès à la justice, améliorant la volonté d’application de la justice, et en renforçant la réponse de la justice.

  • Gouvernance locale

    L’objectif du PADDL est de contribuer à rendre la décentralisation effective, à améliorer la gouvernance locale et l’accès à des services publics de qualité en République Démocratique du Congo.

  • Appui aux Institutions Parlementaires

    Ce projet vise à approfondir le renforcement des capacités des institutions parlementaires, déjà engagée au cours du cycle programmatique 2008-2012, afin de permettre aux membres des institutions concernées d’être plus efficaces et proches des populations. Il vise également l’amélioration du cadre légal de l’administration publique, en vue de la modernisation des structures administratives de l’Etat.

  • Projet Reddition des Comptes

    L’appui du PNUD dans ce domaine vise à contribuer à l’émergence d’une Cour des Comptes répondant aux critères internationaux d’institution supérieure de contrôle, soutenu par un système de contrôle interne fonctionnel et par un dispositif de veille citoyenne et médiatique de la gestion des finances publiques, mais également le renforcement de l’Inspection Générale des Finances et de la promotion des valeurs éthiques de la profession.

  • Participation citoyenne

    Le projet vise à renforcer les capacités des acteurs de la société civile y compris les médias, afin qu’ils assurent avec plus de professionnalisme leur rôle dans le dialogue politique et la gouvernance démocratique. Il vise également le renforcement des radios communautaires, en particulier dans les zones de conflits ainsi que l’organe de régulation des médias.

  • Forum d’éducation et de sensibilisation des jeunes à la Gouvernance démocratique en RDC « Forum des jeunes »

    Le projet Forum d’éducation et de sensibilisation des jeunes pour la Gouvernance démocratique en RDC vise à sensibiliser des groupes cibles de jeunes sur les mécanismes participatifs à la vie politique de la nation (au sein des partis, organisations de la société civile et institutions étatiques).

  • Appui à la justice

    Le volet appui à la justice est l’un des volets de la Gouvernance Judiciaire et sécuritaire. Sa principale vocation est d’appuyer la mise en œuvre du plan d’action pour la réforme du secteur de la justice en République Démocratique du Congo, à travers plusieurs axes d’intervention à savoir : Accès à la justice, Lutte contre la corruption, Lutte contre les violences sexuelles, Appui institutionnel ( qui vise les Hautes cours de Justice), l’appui au personnel judiciaire, l’appui à la reforme pénitentiaire

  • Renforcement de l’accès des femmes à la justice: sécurisation et autonomisation des populations dans les Kivu et en Ituri

    Le projet vise à renforcer et rendre effective la protection légale et judiciaire des femmes dans le Nord-Kivu, le Sud-Kivu et en Ituri.

  • Appui aux institutions pénitentiaires et judiciaires à l’Est de la République Démocratique du Congo

    Le Projet « Appui aux institutions judiciaires et pénitentiaires dans les provinces de l’Est de la RDC » vise à contribuer à la restauration de l’autorité de l’Etat à travers le renforcement des capacités des institutions judiciaires et pénitentiaires en vue de permettre un fonctionnement efficient de ces institutions pour lutter efficacement contre l’impunité, assurer une protection véritable des personnes et des biens, et restaurer la confiance des populations envers ces institutions en vue d’une paix durable.

  • Renforcement de la capacité du système judiciaire militaire d’enquêter et de poursuivre les crimes des violences sexuelles dans l’Est de la RDC (appelé également Projet Teams of Experts ou 1888)

    Le projet Team of experts vise au renforcement des capacités du système judiciaire militaire en vue d’enquêter et de poursuivre les crimes des violences sexuelles commis par les militaires dans l’est de la RDC. Ce projet est également développé dans le cadre de la résolution 1888 du Conseil de Sécurité des Nations-Unies.

  • Appui à la Justice Militaire en RD Congo à travers le renforcement du programme des Cellules d’Appui aux Poursuites (CAP)

  • Armes Légères et de Petit Calibre, et Civilian Oversight ALPC&CO

    Depuis la fin des guerres de 1996 et 1998, les observateurs avertis savent que l’un des freins à la sécurité humaine, au respect de l’Etat de droit et des droits de l’homme et surtout au développement humain durable est la situation déplorable que connait le secteur de sécurité en RDC, marquée par une prolifération illicite des armes légères et de petit calibre (ALPC). Le contrôle des ALPC par les institutions de représentation citoyenne et la société civile reste très déficitaire, notamment en raison du peu d’expertise des parlementaires, des organisations de la société civile et des acteurs des services techniques spécialisés.

  • Projet de renforcement des capacités de la Police Nationale Congolaise (PNC) /JICA

    La Police Nationale Congolaise (PNC) a pour mission d’assurer la sécurité publique, la sécurité des personnes et de leurs biens sur l’ensemble du territoire national. Cette noble mission est consacrée par l’article 182 de la Constitution. Cependant, elle demeure faible, peu professionnelle et sous équipée. Faute de capacités disciplinaires et de moyens financiers et matériels adéquats, la PNC est actuellement loin d’assurer la sécurité de la population et souvent considérée comme une menace pour la sécurité.

Prévention des crises et récupération

Environnement et énergie

  • Project sample

    orem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec porta lobortis hendrerit. Vestibulum tristique

  • Appui aux petits exploitants agricoles pour l’adaptation au changement climatique (PANA)

    Ce projet a pour objectif de renforcer les capacités du secteur agricole en RDC pour une planification et une réponse aux menaces additionnelles que représentent les changements climatiques sur la production et la sécurité alimentaires.

  • Appui aux capacités et à la stratégie pour la préparation de la RDC à la REDD+

    Lancé début 2009, la République Démocratique du Congo (RDC) entame en 2013 une nouvelle étape importante de son processus REDD+ (Réduction des émissions de gaz à effet de serre liées au déboisement et à la dégradation des forêts), celle de la transition progressive entre la phase de préparation vers celle d’investissement. Ce projet vise à mettre en place des outils et encadrer les travaux de la RDC pour entrer en phase d’investissement de la REDD+, par le renforcement de capacités de parties prenantes, le déploiement en provinces, la programmation des investissements, l’opérationnalisation du Fonds national REDD+ et le dialogue politique national et international pour consolider l’appropriation de la REDD+ en RDC de haut niveau.

  • Appui à la protection de l’environnement à travers l’introduction et à la vulgarisation des foyers améliorés à Kindu centre et ses périphéries

    Kindu, la capitale du Maniema qui compte environ 400 000 habitants, est confrontée à la même problématique en matière d’énergie à usage domestique que les autres entités urbaines de la RDC, mais cette agglomération a la particularité d’être située dans une zone forestière où la dégradation des sols à la suite des pratiques agricoles non durables, associée à pression sur la forêt le projet par l’extraction du bois pour l’énergie destinée à la cuisson a un impact immédiat sur la forêt équatoriale et, à plus long terme, sur l’environnement.

  • Programme de renforcement des capacités sur les faibles émissions

    Le projet « Programme de renforcement des capacités sur les faibles émissions / République Démocratique du Congo» a pour objectif d’aider le pays à construire, par lui-même, sa stratégie nationale de développement sobre en carbone et à se préparer à sa mise en œuvre prochaine. Il s’agit très concrètement d’aider à construire des systèmes solides de préparation des inventaires d’émission au niveau national, à formuler des Mesures d’Atténuation Appropriées à l’échelle Nationale (dont le sigle en anglais est NAMAs) pour les secteurs de l’Energie et de l’Agriculture et de lancer les bases d’une stratégie globale sobre en carbone, à mettre en place des systèmes MRV. Cette initiative sera menée en étroite collaboration avec les initiatives similaires en cours au niveau du pays, notamment le programme REDD+, l’élaboration de la troisième communication nationale ainsi du plan national climat.

Contactez-nous
Bureau de pays du PNUD en RDC, Immeuble Losonia, Boulevard du 30 juin, B.P. 7248, Commune de la Gombe, Kinshasa - République démocratique du Congo Téléphone: +243 (0) 815 553 300/307
Email: registry.cd@undp.org Fax: +243 815 553 305
Dernière publication

Le Rapport national sur les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) renseigne sur les progrès réalisés en 2012 vers la réalisation des huit indicateurs des OMD et présentent deux documents Cadres d’Accélération des OMD (CAO) de l’OMD 1 cible 3 : Réduire de moitié la proportion de la population qui souffre de la faim et de l’OMD 2 : Assurer l’éducation primaire pour tous.

 

Voir tous les rapports