«Les femmes doivent être plus nombreuses à participer aux élections au Mali », demandent les parlementaires de l’OTAN

10 mai 2013

image Anne Marie Rachelle Mian Djangone (au centre), Directrice pays d’ONU Femmes au Mali, entourée à gauche sur la photo de Hugh Bailey (UK), Président de l’Assemblée parlementaire de l’Alliance Nord Atlantique (OTAN), et à droite par Nicole Ameline (France), Vice-présidente de cette même assemblée et présidente du comité des Nations Unies pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes. Photo: PNUD

Lors de sa visite à Bamako le 10 mai, Nicole Ameline, présidente du Comité des Nations Unies pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes et vide-présidente de l'Assemblée de l'OTAN, a plaidé auprès des autorités de transition et des Nations Unies pour la mise en œuvre de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination contre les femmes (CEDAW, 1979) dont le Mali est signataire, et notamment en faveur de mesures spécifiques pour améliorer la participation des femmes dans les scrutins et le leadership politique lors des prochaines élections présidentielles et législatives. Les parlementaires de l'Assemblée de l'OTAN ont également été reçus par Aurélien A. Agbénonci, Coordonnateur résident du Système des Nations Unies et Représentant résident du PNUD au Mali.