Les Pays-bas apportent 9 millions d'euros pour appuyer le secteur de la santé au Mali

08 nov. 2013

Les Pays-Bas apportent 9 millions d’euros pour le  financement du secteur de la santé au Mali à travers le fonds national de stabilisation économique et sociale du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

 Ce financement servira à soutenir les efforts du Ministère de la Santé et permettra le recrutement du Personnel de Santé des Collectivités, la livraison des médicaments, l’achat de vaccins, la subvention aux organismes publics, la lutte contre le Paludisme et la malnutrition, la promotion de l’hygiène.

Une cérémonie a eu lieu sous la présidence du Ministre malien de l’Economie et des Finances, Bouaré Fily Sissoko entre l’Ambassadeur des Pays-Bas, Maarten Bouwer et le Représentant résident du PNUD Davis Gressly.

« Nous devons veiller à une utilisation judicieuse de ces ressources pour l’amélioration des soins de santé au bénéfice des populations maliennes. » a ajouté le Représentant résident du PNUD au Mali, Coordonnateur du Système des Nations Unies, David Gressly.

Prenant la parole, le ministre Bouaré Fily Sissoko a déclaré : « Mes remerciements les plus sincères vont au Royaume des Pays Bas qui a cru dès le départ, comme tant d’autres Partenaires d’ailleurs, à l’efficacité du Fonds National de Stabilisation Economique et Sociale en y étant le premier contributeur »

Grâce à une première contribution de 15 millions d’euros du Royaume des Pays-Bas (8 mars 2013) les activités suivantes sont déjà en cours :

-   acquisition de manuels pour plus de 1 030 établissements d’enseignement fondamental

-   accès aux rations alimentaires journalières pendant toute l’année scolaire pour plus de 64 300 élèves et l’achat de fournitures pour 1 654 établissements d’enseignement fondamental.

-    distribution de 1547 tonnes d’engrais et 405 tonnes de semences aux paysans dans les régions de Mopti, Tombouctou et Gao.

Le Fonds National de stabilisation économique et sociale est un mécanisme financier transitoire prévu initialement pour une durée n’excédant pas deux années (2013-2014), destiné à appuyer directement les activités prioritaires inscrites dans le budget d’Etat qui souffrent d’un manque de ressources.

 Le Fonds est administré par le bureau du Multi-Partner Trust Fund (MDTF) du PNUD et mis en œuvre par le Gouvernement suivant les procédures nationales d’exécution du budget d’Etat.

 
Ce Fonds a pour ambition d’être une structure flexible, à décaissement rapide, avec des procédures simplifiées et selon une configuration à géométrie variable capable de satisfaire les besoins immédiats du Gouvernement malien et les conditions d’engagement des PTF