Nos objectifs

Fête dans un village près de San dans la région de Ségou, Mali
Renforcement de la cohésion sociale: population dans un village près de San dans la région de Ségou, Mali. Photo: PNUD/Harandane Dicko

Outre l'appui à la conduite d'élections transparentes, régulières, libres et ouvertes à tous, et l'accompagnement des efforts nationaux et internationaux visant à rebâtir les secteurs de l'Etat de droit et de la justice, le Programme de gouvernance démocratique en période de transition poursuit quatre objectifs sectoriels dans le domaine de la Gouvernance démocratique: (i) Redéploiement de l’administration dans le Nord et amélioration des prestations de service public; (ii) Renforcement des capacités de gouvernance locale; (iii) Renforcement des capacités de l’Assemblée Nationale, et (iv) Renforcement de la cohésion sociale et promotion du dialogue national.

Ces objectifs ont été élaborés début 2013 sur de nouvelles bases comme le Plan d’actions prioritaires d’urgence (PAPU) tiré du Cadre Stratégique de Réduction de la Pauvreté (CSRP), ainsi que le plan d’action de la Feuille de route pour la transition du Gouvernement. Enfin, ils se fondent sur le cadre programmatique des Nations Unies et des Partenaires techniques et financiers au Mali, respectivement le Cadre conjoint d'appui à la transition (CCAT) et le Programme de travail pour 2013 des PTF.

  • Redéploiement de l’administration dans le Nord et amélioration des prestations de service public

Appuyer la reprise des fonctions essentielles du gouvernement, à travers le redéploiement des services de l’administration dans les régions de Mopti, Tombouctou et Gao, au cours d’une première phase, en assurant une action concertée interministérielle entre les principaux ministères concernés, la fonction publique; l' administration territoriale; la justice; l'environnement; économie et finances; l'action humanitaire; l'emploi; et la sécurité.

  • Renforcement des capacités de gouvernance locale

Donner aux autorités et agents des collectivités locales les moyens d’une bonne gouvernance administrative et politique, pour: (i) une prise en charge effective de leurs compétences essentielles, afin de consolider les bases d’un développement local harmonieux; (ii) une implication productive dans le processus de renforcement de la cohésion sociale et de promotion du dialogue national ; et (iii) la réalisation d’actions destinées à assurer la sécurité communautaire.

Permettre d’identifier les besoins de réforme en matière de décentralisation et de développement local et de définir à cet égard des plans stratégiques pour la période post-transition.

  • Renforcement des capacités de l’Assemblée Nationale

Améliorer les performances de l’Assemblée Nationale pour un exercice efficace de sa mission parlementaire de contrôle de l’action gouvernementale et de représentation nationale, par : (i) un renforcement des capacités des députés et du personnel parlementaire; et (ii) la dotation de documents et outils  stratégiques (manuel de procédures comptables et financières, règlement intérieur, stratégie et plan de communication, statut autonome du personnel parlementaire, etc.).

  • Renforcement de la cohésion sociale et promotion du dialogue national

Renforcer les structures et mécanismes nationaux  et locaux pouvant permettre de restaurer le tissu social malien et d’assurer une meilleure appropriation nationale, à travers une assistance technique et la coordination des initiatives nationales, en: (i) renforçant les capacités nationales à mener des processus inclusifs de dialogue et de  cohésion sociale; (ii) favorisant un processus de concertation serein, efficace et efficient capable de produire un modèle de dialogue national légitime qui consolide les éléments fondateurs d’une démocratie malienne apaisée.