Atelier de renforcement des capacités des femmes candidates aux élections législatives sur le cadre juridique et les médias

20 nov. 2013

image Des femmes candidates bénéficiaires du renforcement de capacité

Une vingtaine de candidates aux élections législatives venues de différents districts des régions Sava et Diana, sont réunies à l’Hôtel de la poste depuis ce matin dans le cadre d’un atelier de renforcement des capacités des femmes candidates sur le cadre juridique et les médias.

Cet atelier est organisé par la Commission Electorale Nationale Indépendante pour la Transition (CENI-T) en collaboration avec la Plateforme des Femmes en Politique de l’Océan Indien (FPOI) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) à travers le Projet d’Appui au Cycle Electoral 2012-2014 à Madagascar (PACEM). Cet atelier vise à doter les participantes des outils juridiques régissant les élections à Madagascar et à renforcer leurs connaissances techniques afin de leur permettre de mieux faire face à la campagne électorale.

Dans son discours d'ouverture le Représentant de la Commission Electorale Régionale (CER) de la Région Diana a souligné la nécessité d'augmenter le nombre de femmes parlementaires afin de concrétiser le développement durable à Madagascar : « le vote constitue toujours un droit fondamental inhérent à la personne humaine dont la finalité est la promotion de la démocratie qui est indissociable du respect de la parité.» a- t- il ajouté.

La Représentante Résidente du PNUD, Fatma Samoura, a tenu à rappeler l’impérieuse nécessité d’associer les femmes dans la prise de décisions: « Il serait illusoire de parler de développement durable si les femmes qui sont des artisanes de ce développement ne font pas partie de celles qui votent les lois, élaborent des stratégies de développement et veillent à leur exécution». Elle a invité les femmes candidates à se familiariser avec les textes législatifs liés aux élections et à assurer leur visibilité en tant que femme en politique et pilier du développement à travers les médias. Elle a évoqué le caractère discriminatoire de la couverture médiatique lors de la campagne électorale ainsi que l’utilisation des stéréotypes de genre qui renforcent une image ancrée dans les rôles traditionnels des femmes. Elle a souligné par ailleurs l'importance pour les futures parlementaires d’établir un réseau solide avec les femmes journalistes pour donner corps à leurs projets de société.

Poursuivant sur cette lancée, Monsieur Bemananjara Boniface, Directeur de l’administration générale et territoriale représentant le chef de la Région Diana, a insisté sur le rôle et la capacité des femmes à résoudre les problèmes. « En plus de son rôle de médiatrice pour lequel elle est parfaitement taillée, la femme est un être capable de mener une société» a conclu Bemananjara Boniface.

Rappelons qu’une série d’ateliers sur les mêmes thématiques se déroule simultanément dans les provinces de Majunga, Tamatave et Tuléar du 20 au 23 novembre et se poursuivra du 25 au 27 novembre 2013 à Fianarantsoa et Antananarivo.