Le PNUD prête main forte au SAMVA

18 déc. 2013

Plus d’une centaine de volontaires mobilisés selon le système cash for work pour l’assainissement de la commune urbaine d’Antananarivo

Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a remis ce mercredi un lot de matériels et outillages au Service Autonome de Maintenance de la Ville d’Antananarivo(SAMVA) pour faciliter la collecte des ordures et vider les bacs fixes. Cette initiative donne suite à la mobilisation de ressources lancée par la Commune urbaine d’Antananarivo pour résoudre le problème d’insalubrité de la capitale. Cette dotation comporte 300 pelles, 900 fourches, 3000 soubiques plastiques, 900 balais, 300 paires de bottes de travail, 600 paires de gants, 900 pièces de masques et 300 combinaisons de travail qui permettront aux 131 agents de SAMVA d’accomplir convenablement leurs travaux.

Plus d’une centaine de jeunes volontaires de 18 à 35 ans, issus de familles vulnérables, dont 40% sont des femmes, ont été recrutés pour appuyer les agents de SAMVA dans cette opération d’urgence d’assainissement de la ville. Durant trois mois, ils feront également la collecte des ordures auprès des 337 bacs à ordures collectifs répartis dans les 30 secteurs de la commune. Ils percevront un revenu journalier qui servira  d’une  part à  couvrir leurs besoins quotidiens et  d’autre part à constituer une petite épargne pour  financer  leur projet de création d’activités génératrices de revenus. « En plus des enjeux de l’assainissement d’urgence de la ville d’Antananarivo, cette approche du PNUD de mobiliser des jeunes issus de famille vulnérable de la ville concilie un mécanisme d’appui financier et d’accompagnement socio-économique revêt un autre avantage en terme de création d’emploi » reconnait Olga Rasamimanana, Vice Présidente de la Délégation Spéciale d’Antananarivo. 

Une mention spéciale a été faite sur l’engagement de la gente féminine dans ce projet d’assainissement de la ville par Jonas Mfouatie, Représentant résident adjoint 

Au bout de trois mois, les projets individuels et ou collectifs de ces volontaires peuvent être financés par des Institutions de microfinance, partenaires du PNUD et du Fonds d’équipement des Nations Unies dans le cadre des produits de finance inclusive adaptes pour jeunes. En  partenariat avec les différents projets du PNUD, UNCDF et ONU Habitat oeuvrant pour le développement communautaire, la finance inclusive et la sécurité humaine,  l’Agence Municipale des initiatives à l’emploi (AMIE) de la CUA, l’Association Entreprendre à Madagascar et des institutions de microfinance travailleront ensemble pour informer, conseiller, orienter et accompagner ces jeunes dans leurs initiatives de créer leur propre petite entreprise.