Gouvernance Economique et Gestion de l’Information

A propos du projet

Le programme Gouvernance Economique et Gestion de l’Information (GEGI) est mis en œuvre dans le cadre de l’axe UNDAF « Suivi, évaluation, information/communication » et de l’effet UNDAF « Les autorités nationales et le secteur privé au niveau central et régional utilisent des systèmes d’information multisectorielle améliorée et des outils performants de planification et de suivi-évaluation dans la prise de décision socio-économique ». Au niveau du Programme-pays, le GEGI contribue à l’atteinte de l’effet « Les décisions socioéconomiques sont basées sur des systèmes d’information améliorés, des outils performants de coordination, de planification et de suivi-évaluation ».

Résultats escomptés

  • Des outils de suivi de l’économie et des OMD sont disponibles
  • Les mécanismes de coordination et de gestion de l’aide sont fonctionnels

Les partenaires cibles (ministères sectoriels, les Régions,…) sont outillés pour planifier et faire le suivi selon les approches de la Gestion axée sur les résultats (GAR), de l’Evidence Based Programming (EBP),...

Ce que nous avons accompli

L’année 2011 est caractérisée par la poursuite des actions entamées en 2010 notamment, la mise à disposition, de manière régulière, de deux bases de données et d’une meilleure connaissance de la situation socio-économique, à travers le Tableau de Bord de suivi de l’Economie (TBE), l’AMP-Madagascar et la réalisation de différentes études.

Le Tableau de Bord de l’Economie sort de manière régulière et afin d’améliorer la couverture des informations, notamment sur le secteur réel (production, investissement des entreprises), une enquête nationale a été réalisée pour la mise à jour de la structure de la production, L’idée est d’améliorer le contenu du TBE afin d’ajouter un autre indicateur : l’indice de la production

La base de données sur l’aide (AMP), maintenant dans sa version 2.0, est mise à jour régulièrement et la couverture des informations augmente, notamment avec l’intégration des coopérations décentralisées et de quelques ONG internationales. Pour une meilleure coordination et harmonisation avec les informations du Ministère des Finances, une étude a été réalisée et le processus de cette harmonisation est en cours. Madagascar a pu participer à des événements mondiaux, dont le Forum de Haut Niveau 4 à Busan, et a commencé à ajuster ses mécanismes de coordination de l’aide pour appliquer les principes internationalement reconnus.

Financement



Année
Budget Bailleur de fonds
2010
704 200$ PNUD
2011 817 779$ PNUD/ Programme Cost Sharing
2012 1 168 000$ PNUD

Réalisations financières

Année Dépenses Taux de réalisation financière
2010 268 701$ 38,16%
2011
 814 020 17$
100%
2012 ND ND
Aperçu du projet
Statut:
actif
Année du debut de projet:
2010
Année de fin de projet:
2013
Couverture géographique:
Nationale pour les deux premiers résultats ; - Communes de Mahitsy, Saint Augustin et Milenaky pour le troisième résultat.
Domaine d'intervention:
Renforcement des capacités
OMD
8
Chargés du programme
Fara Ravololondramiarana (Economiste nationale) - Emmanuel Soubiran (Spécialiste en coordination de l'aide)
Partnaires:
INSTAT, STPCA, MEI pour les deux premiers résultats ; - Communautés pour le troisième résultat.
Publication
OMD 2010

Rapport de Suivi des Objectifs du Millénaire pour le Développement 2010

RNDH 2010

Le concept de développement humain vise à placer l’homme au centre du développement, avec comme principal objectif d’améliorer sa qualité de vie et ses opportunités de choix.