Le Secrétaire général

Message à l’occasion de la Journée internationale de la prévention des catastrophes

13 oct. 2013

« Les personnes handicapées représentent dans le monde entier la ressource la plus inexploitée pour les activités de planification en cas de catastrophes », a déclaré Firoz Ali Alizada, Afghan amputé des deux jambes, lors d’une enquête menée par l’ONU qui a permis de recueillir un grand nombre d’anecdotes témoignant de l’ingéniosité et du dynamisme des personnes handicapées lors de la gestion des risques de catastrophe.

Plus d’un milliard de personnes dans le monde souffrent d’un handicap. La commémoration de la Journée internationale de la prévention des catastrophes offre cette année l’occasion de saluer leur rôle crucial pour inspirer la volonté de résister face à l’adversité.

Malheureusement, la plupart des personnes handicapées n’ont jamais pris part à la gestion des catastrophes ni à la planification et à la prise des décisions dans ce domaine. Pourtant, les catastrophes font un nombre anormalement élevé de morts et de blessés parmi les personnes handicapées.

Bien souvent, les systèmes d’alerte rapide, les campagnes de sensibilisation et autres interventions ne tiennent pas compte des besoins des personnes handicapées, leur faisant courir un risque inutilement élevé et donnant une fâcheuse impression d’inégalité.
Nous pouvons remédier à cet état de choses en associant les personnes handicapées aux initiatives visant à faire face aux catastrophes et à la planification des politiques. Lors de la Réunion de haut niveau sur la question du handicap et du développement tenue récemment, l’Assemblée générale a déclaré qu’il fallait d’urgence prendre des mesures sur cette question, laquelle est également évoquée dans la Convention sur les droits des personnes handicapées.

L’inclusion sauve des vies. Elle donne aussi aux personnes handicapées les moyens de se charger elles-mêmes de leur propre sécurité, et de celle de leur communauté.

Nous voyons d’ores et déjà la contribution que peuvent apporter les nombreuses personnes souffrant de handicaps visibles et invisibles dans le monde entier, qui, à titre bénévole ou autre, aident les populations à faire face aux catastrophes et à rebondir.

En cette Journée internationale de la prévention des catastrophes, prenons la résolution de faire tout pour que les personnes handicapées puissent jouir de la plus grande sécurité et des plus grandes chances de contribuer au bien-être général de la société. Édifions un monde ouvert à tous, où les personnes handicapées peuvent, grâce à leur ingéniosité, jouer encore plus activement le rôle d’agent du changement.