L’ONU octroie 2,5 millions de dollars à Haïti pour poursuivre la lutte contre le choléra

22 juil. 2013

Port-au-Prince, 22 juillet 2013) : L’Organisation des Nations Unies (ONU) a annoncé une enveloppe supplémentaire de 2,5 millions de dollars américains, 1.5 millions provenant du Fonds Central de réponses aux urgences (CERF) et 1 million du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), pour appuyer la réponse à l’épidémie de choléra pendant la saison cyclonique.

Ce financement arrive à un moment crucial où les cas de choléra sont en augmentation au cours de la saison des pluies. Au mois de juin 2013, 4 137 cas de cholera et 49 décès ont été rapporté contre 2 681 cas et 21 décès en avril 2013, pour un total de 29 865 cas et 271 décès depuis le début de l’année en cours.

« Le choléra a déjà tué 8 183 personnes et infecté plus de 665 000 autres depuis octobre 2010 ; aujourd’hui, il est plus qu’urgent de renforcer les efforts afin de sauver la vie de milliers de personnes en danger face à cette maladie », a déclaré Sophie de Caen, Coordonnatrice de l’action humanitaire a.i en Haïti.

La nouvelle allocation du CERF, qui aidera les partenaires humanitaires à fournir un traitement dans les zones à haut risque, porte le financement total du CERF pour la réponse d’urgence au choléra en Haïti cette année à 4 millions de dollars. L’allocation du PNUD aidera à soutenir les activités de vidange dans les camps de déplacés ainsi qu’à renforcer le système de surveillance épidémiologique.

Malgré ces contributions, le financement pour la réponse à cette épidémie reste insuffisant. Sur les 34,5 millions que les organisations humanitaires avaient demandé pour financer la lutte contre le choléra en 2013, seulement 5,7 millions de dollars ont été reçus jusqu’à présent.

«J’exhorte les partenaires à accroître leur soutien aux activités de lutte contre le choléra compte tenu de l’urgence», a ajouté Madame de Caen.

Le manque de financement a considérablement diminué les capacités nationales de réponse au choléra en Haïti. Le nombre d’organisations humanitaires engagées dans la réponse a diminué de plus de moitié par rapport à 2012, passant de 107 à 43, avec un déficit de couverture principalement dans le nord.

Tout en répondant aux flambées actuelles, l’ONU continue de travailler étroitement avec le gouvernement haïtien et la société civile afin de renforcer les capacités nationales, conformément au Plan national pour l’élimination du choléra.

Source : www.minustah.org

Contact

George Ngwa Anuongong,
OCHA, chef section communication, ngwaanuongong@un.org,
Tél. (509) 3702 5192

Widlyn Dornevil,
OCHA, chargé de l’information publique,
dornevil@un.org
,
Tél. (509) 3702 5182