“Frontière verte” gagne, la coopération sud-sud aussi !

01 oct. 2013

image Mise en terre de plantules. PNUD Haïti

La deuxième édition de l’appel « Partage des connaissances pour le développement » vient de récompenser le projet de revégétalisation de la frontière haïtiano-dominicaine baptisé « Frontière verte ». Cet appel, lancé en 2009 par le centre régional du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) en Amérique latine et dans les Caraïbes, encourage l’échange et le transfert des connaissances afin de promouvoir la coopération sud-sud. Une belle reconnaissance pour le projet « Frontière verte » mené depuis 2011 par les gouvernements haïtiens et dominicains avec l’appui du PNUD de part et d’autre de la frontière.                                        

« Le projet Frontière verte a concouru parmi 14 participants. Il a été choisi car il a recueilli autant les préférences du public via le vote en ligne que celles du jury qui l’a examiné selon les critères de sélection parmi lesquels le caractère innovateur du projet, ses résultats, sa mise en œuvre avec les différents partenaires,…», explique Ines Brill du bureau régional du PNUD au Panama.

Aussi, le projet « Frontière verte » a marqué des points notamment grâce à ses résultats quantifiables (plus de 350 00 arbres plantés, plus de 520 hectares reboisés, plus 520 emplois temporaires créés), grâce à la durabilité de son action ou encore grâce au succès de la coopération entre les deux pays.

Depuis sa création en 2009, l‘appel « Partage des connaissances pour le développement», a déjà capitalisé 15 expériences dans plus de 18 pays de la région de l’Amérique latine et des Caraïbes dans l’objectif d’accroître l’échange de bonnes pratiques entre les bureaux du PNUD et d’en faciliter l’intégration dans des contextes différents.

En tant que lauréat, le projet « Frontière verte » a reçu une bourse de 8000 US dollars qui servira notamment à organiser une rencontre le mois prochain entre les brigades de plantation, les pouvoirs locaux et les membres des communautés du projet « Frontière verte ». Ils y poursuivront le transfert de connaissances entre Haïti et la République dominicaine dans ce domaine crucial qu’est la protection de l’environnement.

Du charbon à la reforestation

Fiche de projet "Frontière verte"
Lire plus