Les produits typiques locaux comme tremplin pour l’économie haïtienne

22 mai 2013

image L’arachide fait partie des produits locaux typiques sélectionnés dans le département du Nord-Est. Elle sera valorisée à travers le programme du MCI appuyé par le PNUD.

Réunis ce mardi 21 mai à Port-au-Prince, producteurs, agriculteurs, cadres du Gouvernement d’Haïti et membres de la société civile et des chambres de commerce locales ont validé une série de produits typiques dans chaque département. Ces hommes et ces femmes, venus des quatre coins du pays, poursuivent le même objectif : développer l’économie locale autour de ces produits emblématiques. Ce programme, mis en oeuvre par le Ministère du Commerce et de l'Indiustrie (MCI) et appuyé par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), doit à terme favoriser la création d’emplois et soutenir Haïti dans sa croissance économique.

Le cacao et le chocolat dans le Nord, les sacs à main et le miel dans le Sud, le papier mâché à l’Est, le fer découpé à l’Ouest … Haïti ne manque pas de produits aussi riches que variés. Sa richesse ne s’arrête d’ailleurs pas à son patrimoine agricole et artisanal mais s’étend à son patrimoine culturel. C’est cette approche de l’économie haïtienne qu’ont retenu les participants impliqués dans le processus de dialogue mené par le Ministère du Commerce et de l’Industrie et le PNUD depuis octobre 2012. Au travers de forums organisés dans les dix départements du pays, producteurs, agriculteurs, cadres du Gouvernement d’Haïti et membres de la société civile et des chambres de commerce locales ont identifiés ensemble des produits emblématiques à chaque département. Sur les 539 produits initialement identifiés, 60 ont été retenus comme prioritaires sur base de critères de sélection tels que leur potentiel de création d’emplois, leur impact environnemental, leur capacité d’augmenter la production, …* La rencontre d’aujourd’hui visait à faire le point sur les problèmes et les solutions liés à chaque produit afin de cerner les défis à venir et de s’engager progressivement dans le développement de cette économie locale.

Ceinor Monex, 51 ans, est agriculteur à Fort Liberté depuis l’âge de 16 ans. Son produit phare, l’arachide a été sélectionnée comme produit emblématique du département du Nord-Est. « Le problème par rapport à l’arachide est la déforestation massive depuis quelques décennies pour la production de charbon. Le marché est prêt pour l’achat du produit mais la production ne répond pas à la demande à cause de cette déforestation. L’initiative du gouvernement  vient au bon moment pour les agriculteurs mais nous attendons que le Ministère du Commerce et de l’Industrie  engage des programmes pour décourager la déforestation qui constitue le principal fléau pour ce produit » explique l’agriculteur.

Le développement des produits typiques en Haïti représente donc une alternative prometteuse pour un développement local viable axé sur la création d’emplois durable dans les communautés. « Haïti a un potentiel énorme mais nous le gaspillons. Ce programme contribue pleinement à la stratégie de création d’emplois et de croissance économique du pays. Il ouvre la voie vers la définition d’une politique cohérente en harmonie avec les besoins des populations locales. » s’est félicité le Ministre a.i. du Commerce et de l’Industrie Wilson Laleau.

Venant en appui technique au MCI, le PNUD, représenté par la Directrice principale a.i. Katyna Argueta, a souligné le potentiel d’avenir que représente ce programme. « En plus de la valorisation des produits locaux par les Haïtiens et pour les Haïtiens, ce programme est une opportunité de renforcer l’image d’Haïti à l’intérieur comme à l’extérieur de ses frontières. C’est essentiel en termes d’emploi et cela ne pourra que renforcer la croissance économique et permettre de lutter plus efficacement contre la pauvreté », s’est réjouie la Directrice principale a.i. du PNUD.

Les 506 participants se réuniront dans les prochains mois séparément dans chacun de leur département. Ils y restitueront publiquement les connaissances acquises jusque-là afin de rassembler un maximum d’énergies autour du programme, avant de se lancer de manière effective dans sa mise en œuvre économique.

* Les 60 produits priorisés ont été sélectionnés selon les critères suivants : leur capacité d’augmenter la production, leur lien avec le savoir-faire local, leur demande sur le marché, leur potentiel de valorisation des chaines de valeur, leur potentiel de création d’emplois, leur potentiel de diversification des produits dérivés, leur impact environnemental.

Atelier de validation des produits locaux du 21 mai 2013
  • 21.05.13 - Atelier de validation des produits typiques
  • 21.05.13 - Atelier de validation des produits typiques
  • 21.05.13 - Atelier de validation des produits typiques
  • 21.05.13 - Atelier de validation des produits typiques
  • 21.05.13 - Atelier de validation des produits typiques
  • 21.05.13 - Atelier de validation des produits typiques
  • 21.05.13 - Atelier de validation des produits typiques
  • 21.05.13 - Atelier de validation des produits typiques
  • 21.05.13 - Atelier de validation des produits typiques

voir plus sur Flickr

Télécharger la carte
  • Carte du patrimoine culturel, agricole et artisanal au niveau communal français
  • Liste de produits sélectionnés à l`atelier de restitution et de validation des produits typiques francais
Atelier produits locaux mai 2013