Nos histoires

image

CARMEN, expérience pilote d’appui à l’autoréparation et boîte à idées innovantes

« Avant de recevoir la subvention du projet CARMEN, je n’avais engagé aucune réparation dans la maison. Pour des raisons de sécurité, nous avions été obligés de nous installer pendant trois ans sous une tente dans un camp de 205 familles à Villa Manraise», confie pensif, Lariveau Widlin entouré voir

image

Des ruines à la vie. Des débris au développement.

Aujourd’hui, 80% des dix millions de mètres cube de débris générés par le tremblement de terre ont été dégagés des rues. Ce rythme a été beaucoup plus rapide que celui enregistré en 2004 en Indonésie, après le tsunami, ou à New York après les événements du 11 septembre 2001. L’initiative de gestion voir

L'histoire de Mario ou comment réparer sa maison grâce à un sms

Quartier détruit par le séisme ravageur du 12 janvier 2010, Fort National a vu naître et grandir Mario Hérivaux  et toute sa famille. Agé de 36 ans et père de trois filles, Mario avait été obligé de continuer à vivre dans une maison endommagée et susceptible de s’effondrer aux moindres secousse voir

image

Le PNUD dans le Grand Nord d'Haïti

La Directrice principale du PNUD, Sophie de Caen a effectué une visite d’une semaine dans le Grand Nord d’Haïti afin de prendre connaissance sur le terrain des avancées des différentes initiatives mais aussi pour discuter avec la population et les leaders locaux des besoins réels des communautés. S’ voir

image

Les Haïtiennes reconstruisent leur vie, brique par brique

La véritable force motrice pour la réparation des habitations endommagées par le séisme en Haïti, ce ne sont ni l’État, ni le secteur privé, ni les ONG ni les organisations internationales, ce sont les familles et les communautés. En prenant en main la reconstruction d’un pays plus résilient, c voir

image

Les Haïtiennes, moteur de la reconstruction économique

Ninite Eltêbe, une Haïtienne de 56 ans pleine de ressources, a perdu son entreprise lors du tremblement de terre meurtrier de 2010. Trois ans plus tard, elle dirige une coopérative réunissant 25 femmes qui se sont lancées dans l’élevage et la vente de poulets à l’échelle locale. « Je me suis i voir

image

Quelle place pour les personnes handicapées dans la reconstruction d'Haïti ?

Le projet des centres d’appui à la réparation des maisons endommagées (CARMEN) du PNUD a organisé à la fin du mois de mai sa deuxième série de CINÉ-FORUM COMMUNAUTAIRE sur des thèmes d’intérêt public qui portent sur la reconstruction d’Haïti. Cette 2e série s’est particulièrement penchée sur les not voir

image

Pour gagner ma vie, élever mes enfants et faire mes propres choix

Avec une partie de l’argent que j’ai gagné, j’ai pu payer l’écolage dû pour récupérer la fiche d’inscription de ma fille qui allait aux examens officiels de Bac I cette année,  et j’ai  réinvesti le reste pour agrandir mon business. J’ai agrandi la cage et acheté plus de poussins pour la d voir

image

Pour participer aux décisions de mon quartier avec ma communauté

" Nous travaillons pour le développement de notre communauté, pour l’amélioration de nos quartiers. En tant que femme, je lutte pour que les femmes de mon quartier aient leur indépendance. Qu’elles aillent à leur école, qu’elles trouvent du travail pour subvenir à leurs besoins », déclare Elise voir

image

Pour reboiser et redonner la vie aux montagnes

Le reboisement, c’est la vie. En reboisant les montagnes, les sources d’eau seront protégées et cela évitera les glissements de terrain. Nous avions des difficultés pour envoyer nos enfants à l’école, le projet de reboisement nous a aussi beaucoup aidés économiquement », explique Troimène Siméon, me voir