Nos partenaires


Le projet de gestion des débris consiste à enlever les débris, démolir les maisons endommagées qui représentent un danger potentiel aux habitants des quartiers et recycler une partie des débris et les utiliser dans des aménagements urbains. Coordonné par le PNUD, ce projet réunit plusieurs partenaires clés dont le Ministère des Travaux Publics, Transports et Communications, les mairies, les communautés des quartiers concernés, plusieurs agences des Nations unies (PNUD, ONU-Habitat, UNOPS et BIT) qui chacune apporte son expertise à un niveau d’exécution du projet ainsi que plusieurs ONGs nationales et internationales de mise en œuvre.

Les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) sont un appel à la responsabilité et à la mise en place de partenariats. Partenariats car pas un seul gouvernement ni une seule institution n’est capable d’accomplir les OMD. Responsabilité car ces objectifs sont un engagement des communautés globale et collective.

Les partenariats sont au centre de tous les aspects des travaux du PNUD en Haïti. Le bureau travaille avec une mosaïque d’acteurs dont les institutions gouvernementales, les collectivités territoriales, les mairies, les organisations communautaires, les ONGs nationales et internationales, la société civile et les bailleurs de fonds.

Gouvernement

Multilatéraux

Bilatéraux

Société Civile

Organisation Non Gouvernementales (ONG)

Agences des Nations Unies

Actualités
Un atelier de travail pour renforcer des capacités du Ministère de la justice et de la sécurité publique

A travers le Projet Etat de Droit, le PNUD a appuyé le Ministère de la justice et de la sécurité publique (MJSP) depuis de nombreuses années, en particulier dans la rédaction de l’avant-projet pour la réorganisation du MJSP, dans la formation des Chefs de service pour la gestion de projets ou l’appui à certaines juridictions.

Vingt nouveaux magistrats viennent renforcer le système judiciaire haïtien

le président de la République a honoré les 20 nouveaux magistrats qui viennent de terminer leurs études cofinancées par le gouvernement haïtien, l’ambassade de France et le Programme des Nations pour le développement.

Hispaniola de plus en plus verte des deux côtés de la frontière
Cap-Haïtien, le 13 avril 2012 -- « Tous ensemble nous pouvons récupérer la couverture végétale, tous ensemble nous pouvons réduire la pauvreté et les risques au niveau de la frontière » a affirmé Victor Manuel Garcia Santana, le vice-ministre des sols et des eaux du ministère de l'environn
Plus