Objectifs

Haïti connaît une dégradation alarmante de son environnement qui s’est accélérée au début des années 60 pour devenir critique à partir de 1985. La couverture forestière est aujourd’hui estimée à moins de 2%. Dans ce contexte, le PNUD accompagne les efforts du Ministère de l’environnement (MDE) dont la feuille de route envisage d’augmenter la couverture forestière jusqu’à 5% en l’espace de cinq ans.

De manière générale, le PNUD appui l’Etat Haïtien à travers le Ministère de l’Environnement (MDE) dans la définition des politiques stratégiques, la mobilisation de ressources, le développement et l’implémentation de programmes intégrés en lien aux secteurs clés de l’environnement.

En dépit des conséquences du séisme, le PNUD et ses partenaires ont poursuivi leur travail de planification et de mise en œuvre de travaux d’aménagement des bassins versants, de reboisement et de promotion des énergies renouvelables. Plus de 10 millions d’arbres ont été mises en terre avec environ 23 000 emplois dans ce secteur. 150 agents de surveillance environnementale ont été formés et déployés à Port-au-Prince et dans les aires protégées.

Pour mitiger les impacts néfastes des changements climatiques sur le processus de développement du pays, le PNUD  appuie également le gouvernement à mettre en place des stratégies d’adaptation aux changements climatiques. L’objectif au cœur de cette initiative est de renforcer la résilience des populations et des secteurs productifs dans les zones côtières pour mieux faire face aux risques des changements climatiques. Plus de 50 000 personnes ont été sensibilisées aux changements climatiques. C’est aussi en ce sens que le PNUD a aidé à la mise en place du premier centre d’interprétation de la nature dans la commune d’Aquin.

Parallèlement à ces efforts de reboisement, et pour protéger les communautés les plus vulnérables des inondations lors des passages de pluies torrentielles, plus de 4 000 mètres de berges ont été construit. En outre, dans une logique de renforcement graduelle des capacités, le PNUD accompagne le MDE dans le montage, la mise en place fonctionnelle/opérationnelle et la structuration de l’Agence Nationale des Aires Protégées (ANAP). Ceci permettra au MDE de développer des plans de gestion et d’aménagement des Aires Protégées dans une perspective de valorisation soutenable, et de réduction progressive des effets négatifs de la vie humaine sur la préservation de la biodiversité et sur l’intégrité des biotopes.

Du charbon à la reforestation

Marie-Lucie a le sourire. Ce matin, comme tous les matins depuis un mois, elle part rejoindre ses amis de la communauté de Dosmond pour planter des arbres sur les hauteurs de Ouanaminthe, dans le département du Nord-Est.