Pour participer aux décisions de mon quartier avec ma communauté


Elise St Paul

" Nous travaillons pour le développement de notre communauté, pour l’amélioration de nos quartiers. En tant que femme, je lutte pour que les femmes de mon quartier aient leur indépendance. Qu’elles aillent à leur école, qu’elles trouvent du travail pour subvenir à leurs besoins », déclare Elise St Paul, membre de la plateforme communautaire du quartier de Morne Lazare.  Connue pour son engagement envers ses concitoyens, Elise St Paul, qui a perdu son épicerie lors du séisme de janvier 2010,  est fière d’être membre de l’une des huit plateformes communautaires mises sur pied dans le cadre du projet 16 quartiers/6 camps à Port-au-Prince, dans le souci de laisser aux communautés la prérogative de décider des scénarios de développement adaptés à leurs besoins et priorités. Ces plateformes sont constituées d’hommes et de femmes de différents secteurs de la vie associative dont les choix ont été validés par la population et le gouvernement. Dans le cadre du projet 16 quartiers/6 camps, elles participent activement aux prises de décisions et à la planification aux côtés des partenaires de cet exercice, dont le PNUD.

Gouvernance démocratique

  • Plus de 1 000 juges, greffiers, magistrats et policiers ont bénéficié de formations dans les domaines techniques d’enquêtes criminelles, de crimes de nature sexuelle ou sur la police judiciaire.
  • Le PNUD a appuyé la réorganisation du Ministère de la justice et de la sécurité publique à travers l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan de renforcement de ses capacités –le PACTE Justice - pour rationaliser et améliorer sa capacité d’élaboration de la politique pénale, de mise en place et d’évaluation de ses activités.
  • Pour discuter de l’avenir et de la reconstruction du centre de Port-au-Prince, plus de 23 ateliers de concertation, 20 entretiens ont eu lieu et rassemblé près de 600 participants.

Ce projet apporte une solution intégrée à la fermeture de six camps où vivaient plus de 5 000 ménages et  relocalise ces familles dans les 16 quartiers d’où elles sont originaires, tout en répondant aux besoins urgents en matière d’infrastructures et aux problèmes sociaux des communautés ainsi qu’en créant des activités génératrices de revenus. Aujourd’hui, plus de 700 familles vivent dans des maisons plus sûres, dont 52% ont une femme comme chef de famille. Près de 1 600 emplois ont été créés dont 65% pour des femmes.

Pour continuer à développer le secteur du logement en Haïti, le PNUD travaille aux côtés de l’Unité de construction de logements et de bâtiments publics du gouvernement (UCLBP). Elle a été mise sur pied par le Premier ministre dans le but de fédérer toutes les initiatives de logement et construction dans le pays sous le contrôle de l’Etat haïtien pour assurer de manière cohérente la reconstruction du pays. Avec l’appui stratégique et technique du PNUD, la construction de plusieurs bâtiments publics et ministères est en cours. La politique nationale de logement, de l’habitat, et du développement urbain est l’autre aspect clé sur lequel le PNUD travaille au sein de l’UCLBP. A travers un ensemble de dispositions, cette politique propose la mise en place d’une offre de logements compétitive, abordable et accessible à la population haïtienne.

Pour mieux coordonner les efforts de reconstruction, la coordination de l’aide externe est aussi importante. Le PNUD a œuvré pour doter le Ministère de la planification et de la coopération externe et d’autres instances de l’Etat de meilleurs outils, processus et politiques, leur permettant de gérer l’assistance extérieure de façon plus efficace et transparente. Un canevas unique de collecte des informations sur l’aide externe a été élaboré et adopté. Par exemple, le Premier ministre Laurent Lamothe a lancé en novembre 2012 avec l’appui du PNUD, le Cadre de coordination de l’aide externe. Une structure qui doit gérer l’aide étrangère en fonction des priorités définies en termes de développement.

Dernière publication
Haïti en avant, paroles de femmes

Haïti, trois ans plus tard… depuis le séisme dévastateur du 12 janvier 2010,  d’énormes d’efforts ont été consentis pour aider le gouvernement à atteindre ses objectifs et améliorer les conditions de vie des Haïtiennes et Haïtiens.

voir
Notre mission - Gouvernance démocratique
thumbnail

Le renforcement des capacités et des ressources humaines des administrations publiques est une des priorités du PNUD. L’objectif est d’augmenter leurs capacités d’exécution et de livraison notamment dans les domaines de la reconstruction, du logement et de l’aménagement du territoire. Le PNUD continuera en 2012 ses investissements dans le renforcement des capacités de gestion du Conseil électoral provisoire.

EN SAVOIR PLUS SUR LA Gouvernance démocratique