Objectifs

Alt text for image

Le renforcement des capacités des administrations publiques est une des priorités du PNUD. L’objectif est d’augmenter leurs capacités d’exécution et de livraison notamment dans les domaines de la reconstruction, du logement et de l’aménagement du territoire.

Par ailleurs, le projet état de droit du PNUD appuie depuis 2012 la réorganisation du Ministère de la justice et de la sécurité publique (MJSP) à travers l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan de renforcement de ses capacités – appelé PACTE Justice - pour améliorer sa capacité de conceptualisation et d’élaboration de la politique pénale ainsi que de mise en place et d’évaluation de ses activités.

Le ministre et sa haute direction peuvent maintenant compter sur cet outil stratégique pour adresser leurs priorités au premier rang desquelles figurent notamment le renforcement de l’inspection judiciaire, la systématisation des actes judiciaires, la lutte contre la détention préventive prolongée, l’amélioration des processus de travail et de communication interne dans le but d’offrir un meilleur service aux citoyens et citoyennes haïtiens.

En 2013, l’installation du Bureau conjoint PNUD-MINUSTAH en appui au Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince s’est concrétisée avec l’organisation de premières rencontres du Comité de suivi et d’accompagnement de la chaîne pénale dans le but de débattre des facteurs de blocage ou de ralentissement et de prendre les dispositions requises pour les résoudre.


Dans le contexte du renforcement de capacités, le PNUD et ses partenaires ont mis sur pied un projet de réforme administrative, piloté par l’Office de Management et des Ressources Humaines (OMRH), afin de doter ce dernier de compétences et d’outils-clés pour la mise en œuvre du Programme-cadre de réforme de l’état (PCRE). Cette mise en œuvre se fera sur la base de plans triennaux dont le premier existe déjà – 2012/2015 - et pour lequel le gouvernement recherche des financements.

Le PNUD appuie aussi le Ministère de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE) dans l’établissement de capacités en matière de planification urbaine et territoriale. Un processus participatif a été mis en place dans cinq pôles de développement où ont participé des représentants des directions déconcentrées de l’état, de la société civile, et de tous autres secteurs représentatifs. Les résultats de ces ateliers seront intégrés dans cinq esquisses de schémas d’aménagement et dix-huit esquisses de plans d’urbanisme en cours de réalisation qui faciliteront la priorisation des programmes et projets triennaux à financer.

Les activités mettront également l’accent sur les mécanismes de prévention et de gestion de crises électorales, et sur les mesures et les pratiques visant à mitiger les risques de violence tels que les incidents connus en 2010. Dans le cadre du renforcement de l’état de droit en Haïti, le PNUD contribue également à renforcer la Cour de Cassation et à la création du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire.