• PACTE JUSTICE: Changement d’attitude et meilleures prestations de service de la Justice

    05 oct. 2012

    Le secteur de la justice et de la sécurité publique a été sévèrement touché par le séisme du 12 janvier 2010. La perte de vies humaines et les dégâts matériels furent d'une telle importance qu’ils ont provoqué une rupture partielle des services de justice et de la sécurité publique. Ces  dernières années, le PNUD a fourni son assistance technique au Ministère et le moment  arriva de  renforcer ses capacités fonctionnelles.

    La mission d'exploration menée par le PNUD au mois de mars 2012,  et le Processus de renforcement des capacités de Juin 2012 a permis d’en apprendre plus sur les capacités actuelles et sur  celles  nécessaires pour progresser en matière de stratégie de renforcement institutionnel du Ministère, dans le cadre de la réforme de l'Etat, et l’opportunité de fonctionner plus efficacement.

    En utilisant la méthodologie corporative du PNUD de renforcement des capacités adaptée à la région Amérique Latine et Caraïbes, et les outils de diagnostic et de réponse, les cadres du Ministère ont eu l’opportunité de valider les dysfonctionnements du Ministère et de participer très activement tous ensemble à l’élaboration d’un Plan d’Action des capacités qu’ils ont nommé PACTE JUSTICE. À court, moyen et long terme, cette feuille de route appartiendra aux fonctionnaires du Ministère. Ce sont eux qui en effet connaissent leurs problèmes mais aussi eux qui connaissent les solutions.

    Une mission de suivi planifiée en septembre a permis de valider la feuille de route PACTE JUSTICE avec l'approbation du ministre et du directeur général. Au cours d’un atelier qui a eu lieu en septembre 2012, le Plan a été validé par les fonctionnaires et les  équipes techniques de tous les services et unités. Il a été scrupuleusement discuté afin d’être intégré dans le plan de travail annuel du ministère et d’identifier les responsables directs et adjoints, ainsi que les ressources et le temps estimé pour le mettre en œuvre.  Les discours du Ministre et du DG montrent leur compromis pour que le PACTE JUSTICE soit un Plan de Cadres et non de Ministre dans le souci afin d’assurer la durabilité au processus. Le Ministre et le DG ont félicité les fonctionnaires pour leur engagement et leur travail  valorisant leurs contributions et leur  intérêt à transformer et à apporter des changements au Ministère dans le but de livrer des services de justice plus efficaces pour les citoyens et citoyennes d’Haïti. Pendant les réunions au Ministère et durant l’atelier, il était évident que l’attitude des fonctionnaires a changé. Après avoir vu les forces et les faiblesses de l’institution, ils ont commencé à remanier les différents processus les concernant. Désormais, il s’agit pour eux de s’interroger sur les meilleurs façons de s’organiser pour mieux délivrer et pour mieux prêter les services de justice et pouvoir préparer de meilleures politiques publiques de Justice et sécurité publique.

    PACTE JUSTICE est donc un grand défi pour tous ceux qui ont participé et qui voudraient voir le Ministère se transformer pour achever son mandat. Il est nécessaire d’arriver à une structure du Ministère plus fonctionnelle, flexible, adaptable et résiliente mais aussi de travailler en fonction des résultats, avec des  rôles clairs et des responsabilités établies, avec une coordination et communication plus efficace rapprochant les services du Ministère aux citoyens. Il est aussi fondamental d’établir un système de suivi et d’évaluation qui puisse permettre d’arriver aux buts visant à l’Etat de Droit et répondre à la refondation institutionnelle du Plan du Gouvernement d’Haïti.

    Nous avons commencé la tâche ensemble, il faudrait la continuer et l’achever. J’ai énormément confiance en ces femmes et en ces hommes qui nous ont accompagnés et qui souhaitent voir des transformations à court, moyen et long terme. Je les encourage tous à être persistants, innovateurs et surtout à être un exemple pour l’émulation dans d’autres Ministères et agences du pays. Le chemin est long mais nous avons déjà commencé à le parcourir ensemble. Félicitations pour la route déjà parcourue et bonne continuation!


A propos de l'auteur
thumbnail
Inés Brill

Chef de l’équipe de renforcement des capacités, centre régional du PNUD au Panama

Suivez nous sur