Projet 16 quartiers, 6 camps (16/6)

Objectifs

Réhabilitation de 16 quartiers pour améliorer les conditions de vie à travers la participation communautaire.

Résultats escomptés

  • Solution durable de logement, facilitation du  retour vers les quartiers d'origine.
  • Augmentation des revenus de la population

Contexte et résultats attendus



Le violent séisme de Janvier 2010 a été le plus meurtrier dans toute l’histoire d’Haïti. Cette catastrophe a fait plus de 220 000 morts et poussé 1,5 million de personnes à vivre sous des tentes et dans des conditions très difficiles. Plus de trois ans après, il y a  toujours 278945 personnes à vivre dans environ 352 camps qui ne sont pas encore décongestionnés.  A ce nombre, il faut ajouter plusieurs milliers d’autres personnes qui vivent dans les quartiers précaires et dans des logements peu sûrs, exposés aux aléas climatiques et aux risques des catastrophes naturelles, sans accès aux services de base.

Pour remédier à cette situation et toujours dans la logique de permettre aux déplacés de retourner dans leurs quartiers et y vivre dignement, le Gouvernement haïtien, appuyé par les Nations Unies, a  lancé le projet  16 quartiers 6 camps.

Le Projet 16 quartiers 6 camps  est ce programme pilote lancé en septembre 2011 qui vise à fournir une solution intégrée à la fermeture de six camps où vivaient plus de 5 000 ménages et à la relocalisation de personnes déplacées dans 16 quartiers. Ces quartiers sont : Morne Hercule, Morne Lazard, Nérette, Delmas 60 Argentine, Panaméricaine Haute, Panaméricaine Bas, Morne et Villa Rosa, Bas Canapé Vert, Bois Patate, Jean Baptiste, Mapou/Mont Hebo, Maïs Gâté 1 et 2, Barbancourt, Carrefour Clercine, Fond Delmas 31 et 33.

Principaux résultats atteints à ce jour

Les déplacés des camps des quartiers ciblés ont trouvé une solution durable de logement

  • 50 camps vidés parmi lesquels les 6 grands camps prioritaires, et le Champ-de-Mars. Ceci a permis à 11.032 familles, soit 44.128 personnes, de trouver une solution de logement durable et viable.

Le retour vers les 16 quartiers d'origine est facilité par la réparation des maisons endommagées et la reconstruction de maisons détruites.

  • 939 maisons jaunes réparées, 115 propriétaires formés aux techniques de réparation. 1413 familles ont pu bénéficier d’un accès amélioré au  logement et vivent aujourd’hui dans des maisons plus sûres
  • 60 maisons en cours de reconstruction. Une solution progressive a été développée («progressive corehousing») pour répondre à la problématique des maisons rouges. Une approche collaborative avec le gouvernement et participative avec à la fois les acteurs de la construction en Haïti (architectes et constructeurs) et les bénéficiaires a été utilisée concernant la problématique des zones résidentielles informelles en Haïti et régler la surpopulation des villes comme Port au Prince. Cette approche a 2 aspects :

Reconstruction in situ : la reconstruction in situ de maisons ponctuelles et éparpillées dans les quartiers. Ce modèle englobe la majorité des maisons qui seront reconstruites.

La reconfiguration et le développement : composée d’une approche plus intégrée et systématisée (comprenant les infrastructures et les stratégies d’aménagement urbain) sur les sites où plusieurs maisons ont été détruites et peuvent être réorganisées collectivement. Le design pour ce modèle intégré des structures de logements multifamiliaux, d’infrastructure et d’équipement urbain a été conçu afin de créer un système d’aménagement complet. Trois sites collectifs sont en train d’être construits : Morne Hercule (17 maisons), Morne Lazare (29 maisons) et Nérette (14)

Promouvoir la réhabilitation de 16 quartiers ciblés sur la base des priorités de ses habitants

  • Huit (8) plateformes communautaires sont  créées et validées  par le Gouvernement, les communautés pour accompagner le processus de retour dans les quartiers et leur réhabilitation.
  • Une analyse des zones à risques qui a permis l’élaboration d’un  plan participatif de restructuration (Plan de prévention de risques) dans 8 quartiers
  • L'accès aux services, identifiés comme prioritaires par les habitants des quartiers, a été augmenté et la vulnérabilité des quartiers  a été atténuée par la réalisation  de :
  • 14 infrastructures d'eau
  • 500 lampadaires
  • 5 places publiques
  • 3 657 mètres linéaires de caniveaux
  • 3 440 mètres linéaires de trottoirs et 300 mètres linéaires de murs de soutènement
  • 3 205 mètres linéaires de routes  et 2 709 mètres linéaires de canaux de drainage
  • L'accès à l'emploi et aux revenus dans les quartiers est amélioré : Plus  de 3 600 emplois créés
  • Le recensement des PME dans les quartiers ciblés a été finalisé ; 1 500 commerces ont été répertoriés
  • 780 femmes formées en développement personnel, formation professionnelle et en gestion d’entreprises.
  • 527 sont des micro-entreprises créées par des femmes
  • 180 micro-entreprises gérées par des femmes ont été renforcées et 1 000 micro-entreprises supportées
  • 218 jeunes femmes entrepreneures ont bénéficié d’une formation en gestion d’entreprises

Appuyer les acteurs Haïtiens afin de mener à bien la reconstruction en Haiti en appliquant le modèle des 16 quartiers

  • Système de gestion des connaissances mis en œuvre en vue de le porter à l'échelle du programme et assurer sa pérennité,
  • Système de Suivi et d’Evaluation pour la surveillance administrative et substantive du projet et permettre sa réplicabilité.
  • Institutionnalisation du 16/6 qui devient le 3ème pilier ou «Division du relogement » de l’Unité de Construction de Logement et de Bâtiments Publics (UCLBP).
  • Création et mise en place d’un modèle logique d’intervention réplicable par le gouvernement et d’autres acteurs
  • Création d’un réseau formel des principaux partenaires dans le secteur public et privé impliqués dans l’appui aux PME dirigées par des femmes.

Prochaines étapes

Formation des plateformes communautaires, Petits projets avec les Plateformes communautaires, construction de centres communautaires, analyse des zones à risques à Fort-National, investissements publics, activités génératrices de revenu et  autres et mobilisation de ressources.

Défis et opportunités

Les communautés mieux organisées aujourd’hui et renforcées sont très conscientes de leur mission et prennent le leadership dans le processus décisionnel.

Le Projet en bref
Statut
Actif
Numéro de projet
00079750
Période
sept. 2011 – déc. 2013
Budget annuel
$US 7 025 877
Décaissements
$US 3 888 213
Partenaires à l’œuvre
PNUD, FAES, IOM, BIT, UNOPS, JP/HRO, UNFPA, OTI
Bailleurs de fonds
Fonds de Reconstruction d’Haïti (FRH)
Localisation
16 quartiers à Port-au-Prince
Domaines d'intervention
Réduction de la pauvrété
Chef de projet
Alejandro Pacheco
Chargé de programme
Barbara Laurenceau
Coordonnateur National
Clement Belizaire
Contacts
alejandro.pacheco@undp.org