Inforapide

  • Inforapide-Projet 16-6

    Pour faire face à la situation d’urgence engen-drée par le terrible séisme du 12 janvier 2010, la Pré-sidence de la République d’Haïti a mis en place, le 30 septembre 2011, le Projet « 16/6», en collabo-ration avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), l’Organi-sation Interna-tionale du Travail (OIT), l’Organisa-tion Internatio-nale pour les Migrations (OIM), et le Bureau des Nations Unies pour les Services d’Appui aux Projets (UNOPS).

  • La pérennisation de l’HIMO en Haïti

    Le Cash for Work CFW, travail contre rémunération) est un système utilisé par diverses institutions gouvernementales et organisations non gouvernementales (ONG) après un désastre pour donner du travail et faire circuler de l’argent dans l’économie du pays.

  • L’avancement économique

    Les femmes représentent aujourd’hui 51,8% de la population active totale haïtienne. Un million de jeunes femmes ont actuellement entre 15 et 24 ans. Cependant, le fort taux de chômage à l’échelle nationale et la faiblesse des institutions ne facilitent pas l’entrée des jeunes, hommes ou femmes, dans le milieu du travail.

  • L’épargne communautaire

    En Haïti, les ménages pauvres éprouvent des difficultés à faire face aux besoins de consommation journalière, comme la santé ou les dépenses scolaires. Ils sont vulnérables aux chocs économiques, politiques et environnementaux. Etant donné l'absence d'une “culture d’épargne”

  • Micro, petites et moyennes entreprises en Haïti

    Le secteur prive en Haiti est actuellement tres faible et domine par quelques grandes compagnies. Les barrieres a l'entree de droits de douanes dans les secteurs industriels et les services, le manque d'une culture entrepreneuriale, la "fuite des cerveaux" entre autre, limitent l'efficacite du secteur prive.

  • le PNUD en Haïti

    Deux ans après le tremblement de terre du 12 janvier 2010, Haïti continue de puiser dans ses ressources pour se relever. Le défi est de taille après les lourdes pertes subies suite au séisme qui a laissé plus de 200 000 morts, 1,5 million de personnes déplacées et 300 000 bâtiments endommagés ou complètement détruits.