Séminaire de Renforcement des Capacités des Responsable d’Associations de Volontariat - Allocution du Directeur Pays du PNUD Luc Joël GREGOIRE

20 juin 2013

image

Monsieur le Ministre de la Promotion de la jeunesse, des Sports et des Loisirs ;

Monsieur le Conseiller Spécial de Monsieur le Président de la République chargé de la Jeunesse ;

Monsieur le Maire de la commune de Cocody ;

Mesdames et Messieurs les responsables des associations mobilisées autour du volontariat ;

Mesdames et Messieurs de la Presse et de l’audiovisuel ;

Distingués invités, Chers jeunes  amis;

C’est un réel plaisir pour moi de participer à l’ouverture de ce séminaire de renforcement des capacités des responsables d’associations de volontariat après nous être engagé à accompagner le Projet d’Appui à l’Autonomisation des Organisations de Jeunesse et les réflexions en faveur de la Jeunesse ivoirienne à l’horizon 2020.

Les enquêtes nationales consacrées aux conditions de vie montrent que près de 65% des jeunes femmes et des jeunes hommes vivant sur le continent sont confrontés à des contraintes élevées dues à un accès limité aux ressources, aux services sociaux de base, aux opportunités d'emploi et de formation professionnelle. Ce chiffre est sans doute  équivalent en Côte d’Ivoire. Or, nous sommes convaincus et c’est le sens de l’action des Nations Unies, qu’il est possible d’améliorer fondamentalement le développement humain, de générer une croissance accélérée bénéfique pour tous et de mieux maîtriser la mondialisation et les dynamiques de développement régional, pour les mettre au service du plus grand nombre et des jeunes en particulier.

C’est la raison pour laquelle le Secrétaire Général des Nations Unies a inscrit la réponse aux besoins de la jeunesse comme l’un de ses défis pour les cinq années de son second mandat à la tête de l’ONU et que le PNUD et le Programme des VNU se mobilisent, à vos côtés, avec une ambition réelle, même si nos moyens demeurent encore modestes, pour relever les défis qui s’offrent à nous.

Nous savons également que la mobilisation de la jeunesse pour la paix, la relance des activités de développement et l’ambition de l’émergence sont également des priorités essentielles du Chef de l’Etat et du Gouvernement ivoirien.

Aussi, nous voudrions saluer la mobilisation des autorités ivoiriennes et en particulier du ministère de la jeunesse ainsi que des diverses composantes de la société civile et du secteur privé qui s’investissent au quotidien à l’autonomisation de la jeunesse pour trouver des réponses concrètes aux besoins exprimés par les jeunes.

La jeunesse, à travers son énergie naturelle, sa capacité de mobilisation et son potentiel de transformation peut et doit apporter une contribution majeure à l’édification d’une Côte d’Ivoire unie, réconciliée et tournée vers l’avenir. C’est la raison pour laquelle nous soutenons les initiatives  en faveur du volontariat qui n’est pas seulement un outil au service du développement mais aussi un moyen par lequel tout citoyen peut s’impliquer dans le développement de sa communauté et sa société, tout en développant ses propres compétences.

Le Programme National de Volontariat vise en effet à mettre en valeur la contribution des jeunes ivoiriens et ivoiriennes à la promotion de la paix, de la solidarité, du brassage socioculturel, de la reconstruction du pays. Cet élan de solidarité et d’engagement de la jeunesse ivoirienne constitue un atout pour leur inclusion sociale. A ce titre, le Programme National de Volontariat constitue une opportunité pour les jeunes de contribuer à l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), et de participer au dialogue national pour la formulation des objectifs de développement à l’horizon Post-2015.

Monsieur le Ministre,

Distingués invités, Mesdames et Messieurs,

Pour traduire l’engagement du Secrétaire Général dans les faits et accompagner les orientations stratégiques que vous avez définies, les différentes agences des  Nations Unies et l’ONUCI développent diverses initiatives aussi bien pour les jeunes qu’avec les jeunes.

On peut citer entre autres, le programme de volontariat qui vient en appui à différents programmes nationaux ainsi que le Projet d’Appui à l’Autonomisation des Organisations de Jeunesse (PAAOJ). Nous avons aussi une volonté d’intégrer une dimension transversale, en réponse aux défis de la jeunesse et de l’emploi, dans nos programmes et projets de développement afin de contribuer à la structuration du tissu associatif des jeunes, à la promotion de débats publics et à l’action de relance des activités socio-économiques de développement du pays.

Ces différents projets et bien d’autres s’intègrent dans une approche plus globale du PNUD visant à accompagner les dynamiques nationales en faveur de la participation et du leadership des jeunes.

L’atelier de ce jour dont la pertinence est essentielle, ne pourra pas épuiser toutes les questions liées à la jeunesse et accompagner toutes les dynamiques en faveur du volontariat mais il permettra d’aborder des enjeux cruciaux tels que ceux liés aux secteurs sociaux, à l’employabilité  et à la formation professionnelle, à la culture civique et la citoyenneté,  à la sécurité et à la cohésion sociale sans oublier les enjeux environnementaux et du changement climatique.

Chers amis jeunes,

L’importance des défis que je viens d’énumérer ne doit pas émousser votre ardeur, entamer votre engagement ou contraindre votre responsabilité. Vous devez au contraire, être galvanisés par ces challenges car vous avez en vous, à travers vos réseaux et auprès de tous ceux qui sont à vos côtés, les moyens de surmonter certains défis et de saisir les opportunités qui s’offrent et s’offriront à vous et aux associations que vous dirigez. Nous espérons que grâce à ce séminaire, les associations de volontariat vont mieux s’approprier les stratégies de promotion du volontariat au plan national et que les leaders des mouvements de jeunes auront l’énergie et les moyens d’insuffler les dynamiques essentielles en faveur de l’engagement volontaire en Côte d’Ivoire.

Monsieur le Ministre,

Distingués invités, Mesdames et Messieurs,

Je souhaite vous assurer de l’engagement de notre institution et du Programme VNU à soutenir vos efforts propres ainsi que ceux du Ministère de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs.

Je ne saurais terminer mon propos sans remercier Monsieur le Ministre pour son engagement personnel et à travers lui, le Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire, pour son soutien constant à l’action du système des Nations Unies.

Soyez assurés Monsieur le Ministre que nous continuerons d’être à vos côtés pour soutenir les initiatives de développement en cours et tout particulièrement celles en faveur de la jeunesse.

Je vous remercie de votre aimable attention.