Lancement du Rapport National sur le Développement Humain 2013

02 août 2013

image

« Les individus sont la vraie richesse d’une Nation, c’est cette richesse que la promotion du développement humain doit accroitre. Le rapport national sur le développement dont le thème est l’emploi, les changements structurels et le développement en Côte d’Ivroire s’inscrit dans cette voie» Ndolamb Ngokwey, Coordonnateur du Système des Nations et Représentant Résident du PNUD, Abidjan, 1er août 2013.

C’est ce jeudi 1er août 2013 que les membres du Gouvernement ivoirien et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ont officiellement lancé le Rapport National sur le développement Humain 2013 sous le thème « Emplois, changements structurels et développement humain en Côte d’Ivoire ». La cérémonie de lancement a eu lieu à la salle des Conferences CRRAE-UMOA en présence des Ministres d’Etat, Ministre du Plan et du Développement, Docteur Albert Toikeusse Mabri, Ministre de l’Emploi, des Affaires Sociales et de la Formation professionnelle, Moussa Dosso et du Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies et Représentant Résident du PNUD Ndolamb Ngokwey. Des membres du gouvernement, des représentants des   missions diplomatiques, des parlementaires, des délégués du secteur privé  et de la société civile, des  professeurs d’universités et étudiants étaient également présents à cette cérémonie de lancement qui ouvre les débats sur la problématique de l’Emploi en Côte d’Ivoire.

Le RNDH 2013 est une contribution au débat sur les enjeux de la croissance inclusive qui est l’un des principes majeurs du Plan National de Développement (PND 2012-2015). Le rapport consacre une réflexion profonde sur l’emploi dans une perspective prenant en compte à la fois les changements structurels, les facteurs institutionnels  et comportementaux qui ont influé sur la dynamique de l’emploi et le bien-être des populations.

Quatre temps forts ont ponctué  le lancement de ce rapport à savoir la présentation de son contenu faite par l’économiste principal Célestin Tsassa et le Spécialiste OMD El Allassane Baguia, (tous les deux du PNU), les allocutions de circonstance, la remise symbolique des exemplaires du rapport aux officiels et les échanges. Pour ce qui est du contenu de ce rapport il convient de retenir que le RNDH 2013 montre le ralentissement du développement humain et la montée des privations, l’essoufflement du processus d’accumulation et de transformations structurelles ralenties qui ne favorisent pas l’accès à des emplois décents.

Les questions du cadre réglementaire à améliorer ainsi que le fonctionnement du marché du travail plus équitable et plus transparent y sont aussi abordés. A ce niveau, le rapport indique : « Au-delà des stratégies individuelles pour s’adapter aux contraintes du Code du travail, une forte proportion des employeurs souhaite la révision dudit code. »

Le rapport  aborde également  la dominante informelle de l’emploi et les pistes d’actions touchant à l’amélioration de la productivité et l’inclusion progressive des travailleurs du secteur informel, en particulier les femmes, dans un système de protection sociale.

Le rapport met en exergue, les défis de la formation professionnelle pour les jeunes afin d’améliorer l’employabilité et valoriser le capital humain et socio-institutionnel de la Côte d’ivoire. Bref, ce rapport jette les bases d’une analyse approfondie de la question de l’emploi et donne des pistes d’actions servir de source d’informations sur les politiques alternatives destinées à la planification du développement, à travers des thèmes variés. Six axes programmatiques sont clairement définis dans ce document de plaidoyer, il s’agit de : promouvoir les changements structurels porteurs d’emplois et de transformation sociales ; relancer le processus d’accumulation et de développement des infrastructures et de secteur privé, promouvoir les emplois verts et les compétences professionnelles associées ; promouvoir l’employabilité des jeunes ;améliorer le cadre de réglementaire du marché du travail et des politiques d’emplois équitables et transparentes pour garantir l’inclusion sociale et créer les conditions de l’inclusion des travailleurs du secteur informel dans un système de protection sociale.

Selon M. Ndolamb, « un emploi décent et rémunérateur peut contribuer à l’améliorer les conditions d’existence et de développement durable des populations. L’emploi permet aussi à la femme et à l’homme qui en bénéficie d’assurer la survie de sa famille et d’apporter sa contribution à l’édifice national ». Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Emploi, des Affaires Sociales et de la Formation Professionnelle mentionne quant à lui  reconnait que « la crise a en effet mis en lumière les enjeux de l’emploi, dans un contexte où les difficultés, les incertitudes du passé et les peurs du lendemain qui caractérisent le quotidien des ivoiriens, nous interpellent… Il nous revient à tous, décideurs publics et partenaires au développement, de prendre date au regard de l’ampleur des défis à relever ». Abondant dans le même sens, le Ministre d’Etat, Ministre du Plan et du Développement estime que « les efforts devront être focalisés sur la croissance économique qui sera au-dessus de la croissance démographique. Il faudra se focaliser sur la formation, l’éducation et la santé en tenant compte de toutes les mesures annoncées pour promouvoir la création d’emploi »

Tous les deux Ministres d’Etats ont félicité le PNUD en général et son Représentant Résident en particulier pour l’appui apporté à l’élaboration de cet outil qui servira de boussole pour l’élaboration des politiques et stratégies relatives à la promotion de l’emploi en Côte d’Ivoire.

Pour rappel, l'emploi et son revers le chômage, particulièrement celui des jeunes, font partie des questions majeures du développement auxquelles la Côte d'Ivoire est confrontée à l'instar de nombreux pays en Afrique. La baisse du chômage observée en Côte d'Ivoire en 2012 (9,4%) par rapport à 2008 (15,7%) n'a pas changé le caractère précaire d'une large part des emplois d'autant plus que le secteur informel occupe  90% de la population active sans protection sociale, ni rémunération suffisante avec un habitant sur deux qui vit en dessous du seuil de pauvreté.

Pour plus d’information, prière contacter :

Youssouf Diarra, Analyste en communication, cel : 08924851, email youssouf.diarra@undp.org

M. El-Allassane Baguia, Spécialiste OMD : cel : 47 37 53 76, email el-allassane.baguia@undp.org

Rapport National sur le Développement Humain 2013

Le rapport national sur le développement humain 2013 en Côte d'Ivoire intitulé « Emploi, changements structurels et développement humain en Côte d'Ivoire » examine les changements structurels qui ont influé sur la dynamique de l'emploi et le bien-être des populations. Le rapport analyse aussi le contexte de développement humain, les caractéristiques structurelles de l'emploi, le cadre réglementaire et le fonctionnement du marché du travail et dégage leur incidence sur l’emploi.


Résumé en français>

Summary in English>

voir