Les populations et la police nationale ivoirienne communient pour se réconcilier

02 oct. 2013

image
Les populations d’Abidjan ont communié les 28 & 29 septembre dernier avec la police nationale de Côte d’Ivoire. Répondant aux préoccupations des populations, le Préfet de Police a expliqué le fonctionnement des services de police, avant d’indiquer que « la police, bénéficiant désormais de moyens subséquents mis à sa disposition dans le cadre du « projet d’appui à la réconciliation entre la population et la police nationale de Côte d'Ivoire » répondra promptement aux sollicitations des populations.
Financé par l’Union européenne à hauteur de 1,4 milliards de francs CFA, à la sortie de la crise post électorale de 2010, le « projet d’appui à la réconciliation entre la population et la police nationale de Côte d'Ivoire » vise entre autres objectifs à favoriser le dialogue socio communautaire entre les populations de sorte à créer un climat social plus apaisé.
Après l’étape des séances d’échange entre les populations riveraines des services de police et la formation des policiers sur le respect de la déontologie et la charte d’accueil, intervient maintenant ces journées d’activités publiques de sensibilisation au dialogue socio-sécuritaire.

Au cours de ces journées, avec l’appui technique du PNUD et de ses partenaires, la police nationale de Côte d'Ivoire organise avec les communautés riveraines des forums d’échanges, des activités sportives, humanitaires et ludiques de sorte à favoriser, encourager, et instituer/restaurer le dialogue entre la police et les populations
Les activités prévues dans ce cadre constituent une opportunité pour renforcer la cohabitation pacifique dans le respect mutuel, la franche collaboration ainsi que l’établissement d’un climat social apaisé facilitant l’émergence d’un nouveau contrat social entre la police et les communautés.
Le Projet d’appui à la réconciliation entre la population et la police nationale de Côte d’Ivoire est mis en œuvre depuis juillet 2012 pour une durée de 16 mois.
Visant à renforcer le processus de stabilisation et de réconciliation nationale, en contribuant à la restauration de l'autorité légitime des services de sécurité intérieure, le projet entend contribuer également au renforcement des capacités opérationnelles de la Police Nationale ainsi qu’à amélioration du professionnalisme et de l'image du travail du policier.