Lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres

18 mai 2013

image

La Commission nationale de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et de petit calibre  (Comnat-Alpc), avec l’appui du Gouvernement Japonais et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), a procédé à l’incinération publique de plusieurs armes. C’était le jeudi 18 avril  Yopougon,  en présence du directeur de cabinet du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de l’ambassadeur du Japon et de plusieurs partenaires au développement.

Dans le cadre de son plan d’action, la Comant-Alpc a collecté à Abidjan et dans d’autres localités de la Côte d’Ivoire près de deux mille (2 000) armes, 350 000 munitions et 2 000 explosifs.

Selon le président de la Comnat, le général Adjoussou, cette opération est «une occasion de lancer un appel à tous ceux qui détiennent armes de les déposer car détenir une arme est dangereux pour soi, sa famille et sa communauté». Il a, en outre, attiré l’attention sur le fait que «tout le monde est exposé et qu’il est important que chacun soit un vecteur, un agent, un relais de sensibilisation de son entourage afin de mobiliser toutes les énergies, car nous pouvons tous nous retrouver face à une arme». Désiré Adjoussou, pour terminer, a donné l’assurance que «la Comnat continuera de jouer sa partition en contribuant à l’amélioration de l’environnement sécuritaire, gage de tout développement et d’une Côte d’Ivoire paisible, sécurisée et stable». Avant de donner l’autorisation pour la destruction de «ces engins maléfiques», le ministre Bamba Cheick Daniel a félicité et encouragé le général Adjoussou et les partenaires qui accompagne l’Etat de Côte d’Ivoire dans cette opération de «bûcher public des armes». Il a, par ailleurs, rassuré la communauté nationale et internationale de l’engagement de l’Etat de Côte d’Ivoire à lutter contre la prolifération des armes. Aussi, a-t-il lancé un appel pressant «à tous ceux qui possèdent encore des armes de les déposer».

Pour contribuer à la consolidation des acquis de la Paix en Côte d’Ivoire, à travers la mise en place d’un climat de sécurité et de stabilité, favorable à la relance des activités de lutte contre la pauvreté et de développement économique, le Gouvernement bénéficie de l’appui technique et financier de ses partenaires potentiels.

Dans cette logique, le PNUD, avec l’aide financière du Gouvernement Japonais, appuie la mise en œuvre des Activités du Programme de lutte contre la Prolifération et la circulation illicite des Armes légères et de Petit Calibre (ALPC) et la sécurisation communautaire.