Vue d'ensemble

Les interventions du PNUD, dans le cadre de la réduction de la pauvreté, appuient la réalisation d’analyses indispensables à la définition des stratégies et politiques de développement axées sur la croissance inclusive, aux niveaux national et infra régional, ainsi que leur mise en œuvre et leur suivi-évaluation appropriés.

Deux niveaux d’interventions sont retenus, à savoir le niveau institutionnel visant une meilleure organisation des secteurs d’activités et le niveau opérationnel concernant les appuis aux communautés et aux parties prenantes à l’action de développement.

Les domaines concernent principalement:

i) Le développement d’activités génératrices de revenus ou la création d'opportunités d'emplois à travers la mise en place de mécanismes financiers inclusifs et durables au profit des populations les plus défavorisées et le développement de chaînes de valeurs;

ii) L'amélioration de l'accès aux infrastructures socio-économiques de base en engageant les communautés bénéficiaires elles-mêmes dans les travaux de construction/réhabilitation et les activités de cohésion sociale;

iii) La préservation de l'environnement et la promotion du développement durable tout en renforçant le plaidoyer et la mobilisation des ressources pour soutenir les politiques et les mécanismes de gestion des ressources naturelles et d’adaptation aux changements climatiques.

Le PNUD contribue par ailleurs à la mise en place de programmes d’appui à l’emploi et à l’auto- emploi, surtout pour les jeunes et les femmes ainsi qu’au renforcement des capacités locales et communautaires à travers la réalisation d’actions en faveur de la cohésion sociale, de la paix et de la sécurité.

En outre, une attention particulière est accordée à la mise en place d’un cadre institutionnel favorable à la réalisation d’une croissance économique inclusive et créatrice d’emplois au niveau décentralisé (AGR, appui aux pôles de croissances, aux questions d’aménagement du territoire…)

Stratégie d’intervention:

Deux niveaux d’interventions sont retenus, à savoir le niveau institutionnel visant une meilleure organisation des secteurs d’activités et le niveau opérationnel concernant les appuis aux communautés. Les domaines concernent principalement: i) le développement d’activités génératrices de revenus ou la création d'opportunités d'emplois à travers la mise en place des mécanismes financiers inclusifs et pérennes au profit des populations les plus défavorisées et le développement de chaînes de valeurs; ii) l'amélioration de l'accès aux infrastructures socio-économiques de base en engageant les communautaires bénéficiaires elles-mêmes dans les travaux de construction/réhabilitation et les activités de cohésion sociale; et iii) la préservation de l'environnement et la promotion du développement durable tout en renforçant le plaidoyer et la mobilisation des ressources pour soutenir le développement des politiques et mécanismes de gestion des ressources naturelles et d’adaptation aux changements climatiques

Principaux résultats attendus 2009 à 2013 :

L'appui à la définition de politiques et stratégies favorables à la réduction de la pauvreté telles que le DSRP (2009-2012), le plan national de développement 2012-2016, la politique nationale de l'emploi, la stratégie nationale de développement de la micro finance (2009) ;

Un appui substantif a été apporté à l’organisation du Groupe consultatif (GC)  des partenaires au développement qui a contribué à la mobilisation des financements nécessaires à la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND).

L’amélioration des sources de revenu des populations vulnérables notamment jeunes, femmes, des Personnes déplacées internes et  plus largement des communautés locales a constitué un segment important de nos interventions. Environ 40 000 personnes dont 70% de femmes ont  bénéficiés d’une assistance de qualité et ont vu leur capacité s'accroitre, à travers des projets communautaires ou de relèvement socio-économique pour la période 2009-2012.

Principaux résultats obtenus :

·  L’appui-conseil à l'élaboration de politique et stratégies de réduction de la pauvreté et de planification du développement intégrant systématiquement les OMD et l'appui à la planification/budgétisation pluriannuelle ont été apportés au gouvernement.

·  Des interventions ciblées ont contribué à la réduction de la vulnérabilité des populations affectées par la crise (les personnes déplacées internes, les jeunes et les femmes) à travers la restauration des moyens de subsistance, le renforcement des capacités de production, de transformation ou de commercialisation. Ainsi, plus de 30 000 personnes dont 60% de femmes ont bénéficié d'opportunités de développer des AGR et plus de 2000 pour de création d'emploi.

Enjeux (défis) :

·  La réduction de la pauvreté et la réalisation des OMD

·  La sécurisation des moyens d'existence et le développement d'activités économiques pour les groupes vulnérables (PDI, femmes...)

·  Le développement des PME et la création d'opportunités d'emploi pour les jeunes

·  La Réintégration des ex-combattants

·  L'accès aux infrastructures communautaires de base

·  La Protection de l'environnement et la promotion de l'économie "verte"

Publications
Plan national de developpement 2012-2015

La Côte d’Ivoire  s’est dotée d’un Plan National de Développement (PND) couvrant la période  2012-2015 adopté en mars 2012 en remplacement du DSRP 2009-2013. Le PND présente la stratégie de relance du développement économique de la Côte d’Ivoire. Avec le PND, la Côte d’Ivoire dispose d’un cadre de référence et de coordination  des politiques économique, sociale et culturelle.

Plus