6 Promouvoir l’égalité des sexes

Où en sommes-nous ?

L’indice de parité entre sexe dans l’enseignement primaire progresse bien (0,88 en 2008 contre 0,77 en 1997 et 0,81 en 2000). La condition féminine a été institutionnalisée et la présence des femmes dans les institutions de l’Etat (Parlement et Gouvernement) se renforce. Depuis 2011, les femmes occupent environ 10% des postes au parlement, contre 5,7% en 1990 et 8,5% en 2000.

Pour l’objectif concernant l’enseignement primaire, des progrès ont été enregistrés au niveau de la parité entre les sexes qui est passée de 0,81 en 2000 à 0,88 en 2008.

En ce qui concerne la représentativité des femmes aux postes électifs et ceux de l’administration, les tendances demeurent faibles. Pour pallier à cette situation, le Gouvernement en partenariat avec la société civile, envisage de développer les capacités, valoriser les compétences et expertises féminines à des postes de responsabilité.

Cible 1A : Eliminer les disparités entre les sexes dans les enseignements primaire et secondaire d’ici à 2005 si possible et à tous les niveaux de l’enseignement en 2015 au plus tard.


Figure 8: Indice de parité entre sexes dans l'enseignement primaire

1.03 années
d'ici
à 2015

1990 2015
Cibles
  1. Éliminer les disparités entre les sexes dans les enseignements primaire et secondaire d’ici à 2005, si possible, et à tous les niveaux de l’enseignement en 2015 au plus tard
    • Dans certaines régions, le droit à l’éducation reste hors de portée.
    • La pauvreté est un obstacle majeur à l’éducation, surtout parmi les fi lles plus âgées.
    • Dans toutes les régions en développement, CEI exceptée, les hommes sont plus nombreux que les femmes à avoir un emploi rémunéré.
    • Les femmes sont largement reléguées dans des formes d’emploi plus précaires.
    • Les femmes sont surreprésentées dans le secteur informel, avec son absence de sécurité et d’avantages sociaux.
    • Les emplois de haut niveau sont encore majoritairement réservés aux hommes.