Rapport National sur les OMD 2010

29 août 2011
image

Sommaire du rapport

Le contexte de crise de ces dernières années en Côte d’Ivoire a eu un impact négatif sur la réalisation des OMD. Les tendances observées en 2008 (48,9%) traduisent une régression au niveau de la lutte contre la pauvreté par rapport aux objectifs fixés qui étaient de ramener le taux de pauvreté à 16%. Le taux net de scolarisation dans le primaire se situait en 2008 à 56,1%. Concernant l’OMD 3, l’indice de parité entre sexe dans l’enseignement primaire se situait à 0,88 en 2008 contre 0,77 en 1997 et 0,81 en 2000. Les tendances de santé OMD 4-5-6 indiquent que les indicateurs chez les enfants de moins de cinq ans sont caractérisés par des taux de mortalité Néonatale de 38‰ naissances vivantes, une mortalité infantile de 68‰ et une mortalité infanto-juvénile de 108‰ naissances vivantes. La santé maternelle reste précaire avec un taux de mortalité maternelle qui est passé de 597 décès pour 100.000 naissances vivantes en 1994 à 543 décès en 2005, 470 en 2008 et 614 décès en 2012. Les indicateurs relatifs au VIH/sida affichent une progression globalement maîtrisée tandis que ceux de la tuberculose demeurent un sujet majeur de préoccupation. L’environnement et les écosystèmes se sont globalement dégradés en Côte d’Ivoire. Des progrès sont néanmoins notés dans l’accès à l’eau potable l’accès avec une tendance légèrement à la hausse (51,2% en 2002 à 61% en 2008). Le pays a atteint le point d’achèvement en juin 2012 et a organisé un groupe consultatif de mobilisation de ressources pour le financement du Plan National de Développement (PND 2012-2015) qui est le nouveau cadre de référence des interventions stratégiques et prioritaires de développement.

A retenir

  • Le Plan National de Développement constitue le principal outil d’accélération de l’atteinte des OMD et le cadre de référence des interventions de l’Etat et de tous ses partenaires nationaux et internationaux visant à surmonter les retards accumulés au niveau du développement humain et social ;
  • Le pays a organisé les consultations nationales sur l’agenda de développement Post OMD 2015 et les priorités de développement qui se dégagent sont relatifs à la question du foncier rural; la lutte contre le chômage des jeunes et la création d’opportunité d’emplois; l’amélioration de l’équité et de l’accès universel aux services sociaux et à la protection sociale ; l’éducation (alphabétisation, spécialisation des centres d’enseignement autour des potentialités régionales, etc.) ; la conservation et la gestion durable de la biodiversité et des ressources naturelles ; la bonne gouvernance ; la promotion du volontariat des jeunes.
Télécharger ce rapport