Le football et le théâtre pour la cohésion sociale dans le département du Pool

18 déc. 2013

image Sous la pluie, les deux équipes font leur entrée dans le stade de Boko. Photo. UNDP Congo

Les communautés des districts de Boko et Mindouli ont été en effervescence du 12 au 13 décembre 2013, lors des rencontres sportives et des présentations théâtrales organisées en vue de contribuer au processus d’autonomisation des communautés pour soutenir et promouvoir une culture de coexistence pacifique dans le département du Pool.

Ces activités culturelles et sportives répondent aux objectifs du  Programme conjoint des Nations Unies pour la consolidation de la Paix, la prévention des Conflits et la sécurité humaine.


Les deux capitaines, Tiburce et Jean, qui évoluent respectivement dans l’équipe de Boko  et de Louenga (Taba), rayonnent de joie en  brandissant les trophées et des enveloppes  de récompenses gagnés, à l’issue du match qui les a opposés,  le jeudi 12 décembre 2013, au stade de Boko. Les protégés de Tiburce ont atomisé les poulains de Jean en leur infligeant un sévère  (2-0).

Une contre-performance qui, selon le Coach Bikounkou, s’inscrit dans le cadre des règles du football. « C’est la loi du football, nous avons eu des occasions et nous n’avons pas marqué. La pluie a été un facteur défavorisant : le terrain glissait…», a-t-il regretté.

Tout en félicitant son équipe et en appréciant l’organisation de cette rencontre sportive : « Nous sommes venus au  nombre de 45 personnes de Louenga, village situé à 13 kilomètres de la communauté urbaine de Boko.

Les autorités de ces localités et les Agences du Système des Nations Unies ont impliqué toute la population du district de Boko et le deuxième prix et trophée nous a été décerné. Ce match de football a suscité l’intérêt des  jeunes pour la consolidation des relations de fraternité».

Dans le district de Mindouli, la rencontre sportive a confronté la formation sportive Ange noir à l’équipe de Sainte Barbe, le vendredi 13 décembre 2013. Ange noir a dompté Sainte Barbe avec un score de 1-0. L’unique but de cette partie a été inscrit à la 89ème minute de jeu par le milieu de terrain offensif, Malonga, de l’équipe présidée par Victor Loulendo Lua Nzambi.

Cette  rencontre a permis à Ange Noir d’obtenir la première récompense en plus du prestigieux trophée.

Des éclats de rire pour la  sensibilisation des communautés  à la place du marché

Coiffé d’un feutre avec un creux au centre, de faux cils qui rehaussent son regard, une horloge collée au bras droit pour indiquer l’heure, noyé dans un grand boubou des dames, pantalon orange enfilé dans une paire de bottes… Nkokotouvi, acteur principal, fait une entrée remarquable où sa troupe théâtrale a donné rendez-vous à la population de Mindouli.

Des centaines de personnes ont pris d’assaut les places du marché de Boko et de Mindouli pour assister à la présentation de la pièce de théâtre. Seul en scène, Nkokotouvi, le Chef d’un village imaginaire a été l’acteur principal de cette mise en scène.

Défilent sous les yeux des spectateurs, pendant une heure trente, les scènes sur l’hygiène et l’assainissement, l’accès aux services sociaux de base, la lutte contre la pauvreté, la lutte contre les violences basées sur le genre, la résolution non violente des conflits et la culture de la paix . La troupe Bisseyissa, qui signifie le rire en langue locale a interprété une scène sur  le thème du concept de sécurité humaine.

Mêlant humour et réalité des villages concernés, cette mise en scène est le tableau de la promotion du concept de sécurité humaine, des valeurs de paix, de respect des droits des femmes, de justice, de tolérance et de cohésion sociale.

« Au travers de cette mise en scène et de l’organisation de ces rencontres sportives, il ressort un renforcement des liens sociaux entre les communautés», commente Madame Marie Laurentine Milongo, le Maire de Boko, qui a d’ailleurs souhaité la reprise régulière de ces activités dans sa communauté.  

Les séquences de la pièce de théâtre mise en scène ont mis les membres des  communautés de Boko et Mindouli en liesse. La troupe de théâtre a conquis le public qui a dansé à la fin du spectacle au rythme de la cérémonie relative au mariage de la fille du Chef de village qui a marqué la fin de la présentation théâtrale.

Pour Mme Françoise Adrienne Mboussa, Secrétaire Générale de la Communauté urbaine de Boko:  « Le Pool est l’un des départements où la population a subi des atrocités des conflits armés.

Ce genre d’activités menées ensemble avec les autorités locales procure de la joie et rassure cette population. Si cela pouvait se répéter une ou deux fois l’année, ça serait agréable».

Ces activités ont offert un espace de sensibilisation, une opportunité aux communautés de développer leur compréhension sur le concept de sécurité humaine.  La  pièce de théâtre a si bien développé le concept de sécurité humaine, qu’elle permettra même aux jeunes enfants de faire la promotion de la culture de la paix dans leurs milieux respectifs.

Outre les localités de Mindouli et Boko, le Programme conjoint des Nations Unies pour la consolidation de la paix, la prévention des conflits et la sécurité humaine en République du Congo est mis en œuvre dans les districts de  Kindamba, Mayama et Kinkala. En 2014, ces mêmes activités culturelles seront organisées à Kindamba et Mayama.