Elections locales 2014 : Les membres du Conseil Supérieur de la Liberté de Communication et les Journalistes se forment en monitoring des médias

17 déc. 2013

image Vue des professionnels de la presse lors de l'atelier de formation sur le Monitoring des médias. Photo. UNDP Congo

Du 16 au 18 décembre à Brazzaville, le Bureau du PNUD en République du Congo  a renforcé les capacités des membres du Conseil Supérieur de la Liberté de Communication et des Journalistes  au cours d’un atelier de formation sur le Monitoring des médias, dans la perspective des élections locales 2014.

Cet atelier de formation vise à  « donner une vision approfondie des principes, compétences et défis  qu’impliquent les élections bien organisées», a précisé le Représentant Résident par intérim du PNUD, M. Eloi Kouadio IV, dans son discours de circonstance prononcé à la cérémonie d’ouverture, avant d’indiquer qu’il  permet d’accroître les compétences, les connaissances et la confiance en soi aussi bien des professionnels en matière électorale que des principales parties prenant part au processus électoral, tels que médias, partis politiques et observateurs électoraux.

Durant deux jours, les participants ont été sensibilisés sur le rôle des médias en période électorale et le traitement de l’information par eux, durant cette période.  

En effet, dans les discours prononcé à l’ouverture de l’atelier, il a été relevé le fait qu’il y a encore bien peu de journalistes au Congo, qui connaissent l’éthique et la déontologie journalistique. L’appât du gain, le défaut d’ordre, l’oubli des droits et limites peuvent laisser se prononcer l’arbitraire à travers entre autre des pamphlets, des diatribes incendiaires sont légion dans la presse congolaise.

Le président du conseil Supérieur de la Liberté de Communication, M. Philippe Mvouo,  annonçant l’ouverture de l’atelier, a indiqué qu‘en tant qu’intermédiaires entre, d’un côté, les électeurs et de l’autre, les candidats et les partis politiques, les journalistes sont un relais essentiel.

« Ce dernier doit aller dans le sens de la recherche de la vérité (…) une information erronée peut fausser une élection, nous le savons, et surtout peut engendrer des situations déplorables et regrettables », a-t-il déclaré.  

Cette formation modulaire Bridge sur le monitoring des médias en République du Congo s’inscrit dans le cadre du projet « appui aux acteurs étatiques et non étatiques dans le processus électoral en République du Congo », mis en œuvre par le PNUD en partenariat avec l’Union Européenne, l’USAID et l’Ambassade de France.