6 Préserver l’environnement

Où en sommes-nous ?

  Texte
Planter les arbres pour préserver l'environnement. Photo: PNUD Congo.

 

En ce qui concerne l’OMD 7 sur l’environnement, l’engagement au plus haut niveau des Autorités sur la préservation de l’environnement a entraîné quelques résultats notables. Des progrès importants ont été réalisés en matière d’accès de la population à l’eau potable : le taux d’accès atteint 76,4% en 2011 contre 58% en 2005. Si la tendance est maintenue, cette cible sera respectée. Mais, l’assainissement du cadre de vie et l’hygiène demeurent des défis importants à relever.

L’évolution est très lente : seulement 52,4% des ménages disposent de sanitaires sains contre 51,8% en 2005. Le nombre des ménages vivant dans les taudis reste encore important à 29,2%. En ce qui concerne les cibles relatives à la protection de l’environnement des progrès notables sont constatés dans l’augmentation de la superficie forestière qui est passée de 20 millions d’hectares en 1990 à 22 millions d’hectares en 2012.  On constate également la hausse du nombre d’animaux intégralement protégées. Mais des défis importants demeurent, notamment dans le cadre du développement des énergies renouvelables.

Situation

La proportion des zones forestières est en progression. Elle est passée de 65.1% en 1990 à 65.5% en 2011. Il est improbable d’atteindre la cible de 70% évaluée à 23.957.331 hectares, prévue à horizon 2015. En effet, il s’agit de réaliser 1.540.114 hectares jusqu’en 2015, soit environ 515.000 hectares par an. Ce qui est largement supérieur aux objectifs fixés par le ProNAR, le SNR, EFC et les UPARA

1.03 années
d'ici
à 2015

1990 2015
Cibles
  1. Intégrer les principes du développement durable dans les politiques et programmes nationaux et inverser la tendance actuelle à la déperdition des ressources naturelles
    • Proportion des zones forestières : 65,7%
  2. Réduire l’appauvrissement de la diversité biologique et en ramener le taux à un niveau sensiblement plus bas d’ici à 2010
    • Le monde n’a pas pu atteindre la cible de 2010 pour la préservation de la biodiversité, ce qui pourrait avoir de graves conséquences.
    • Des habitats essentiels pour les espèces en voie de disparition ne sont pas suffisamment protégés.
    • Le nombre d’espèces en voie de disparition augmente chaque jour, surtout dans les pays en développement.
    • La surexploitation des pêcheries mondiales s’est stabilisée, mais d’énormes défis demeurent pour garantir leur viabilité.
  3. Réduire de moitié, d’ici à 2015, le pourcentage de la population qui n’a pas d’accès à un approvisionnement en eau potable ni à des services d’assainissement de base
    • Proportion de la population utilisant l'eau potable : 72%
    • Taux d'utilisation des sanitaires saines (milieu urbain: 18%, milieu rural : 15%)
  4. Améliorer sensiblement, d’ici à 2020, les conditions de vie de 100 millions d’habitants des taudis
    • Même si elle est considérable, l’amélioration des taudis perd du terrain face au nombre croissant de pauvres dans les villes.
    • La prévalence des taudis reste élevée en Afrique subsaharienne et elle augmente dans les pays affectés par un conflit.