Dans un message vidéo au peuple centrafricain, Ban appelle à mettre fin aux violences intercommunautaires

22 févr. 2014

image Des femmes des 8 arrondissements de Bangui chantent l'hymne national durant une rencontre de sensibilisation sur la reconciliation et la cohesion sociale. Photo: Christian Ndotah/PNUD

Dans un message vidéo diffusé ce vendredi, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a appelé le peuple de la République centrafricaine à déposer les armes et mettre fin aux effusions de sang et à la violence intercommunautaire.

« Vous n'êtes pas seuls. De nombreux pays œuvrent à la paix. J'ai demandé à la communauté internationale de se mobiliser bien davantage. De déployer plus de soldats et plus de policiers pour protéger les gens. D'apporter plus d'aide pour sauver des vies », a déclaré M. Ban dans son message vidéo et audio.

Lors d'une réunion du Conseil de sécurité jeudi après-midi, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, avait proposé un plan en six points destiné à stabiliser la situation dans ce pays et sauver des vies. Ce plan appelle notamment à l'envoi dans les jours et les semaines qui viennent d'au moins 3.000 soldats de la paix et policiers pour renforcer les troupes de l'Union africaine et de la France déjà déployées.

« J'en appelle également à vous, le peuple centrafricain. Cessez les effusions de sang. Cessez les tueries. Déposez les armes. Les responsables de la violence ne font que diviser et détruire le pays qui vous est cher », a-t-il ajouté.

« Les musulmans et les chrétiens ont construit ce pays ensemble. Je sais que vous êtes encore capables de construire ensemble. Je suis à vos côtés, et je m'engage à soutenir pleinement la paix et la réconciliation, la justice et la responsabilité, pour l'ensemble des Centrafricains », a souligné le Secrétaire général.

Dans son message, Ban Ki Moon a alterné le Français et le Sango (langue nationale de la République Centrafricaine)