Nos partenaires

File d'électeurs. Crédit : PNUD 2012
Elections couplées législatives/municipales. PNUD 2012

Conformément à l’esprit de l’Accord de Partenariat de Busan pour l’Efficacité de la Coopération au Développement (2012), le PNUD met l’accent sur les principes que sont l’appropriation nationale des objectifs de développement ; l’atteinte des résultats de développement ; la participation, la diversité et la complémentarité des partenariats publics, privés et de la société civile ; la transparence et la recevabilité envers tous les citoyens. 

Le Programme d’Action Pays (2011-2015) est aligné aux priorités nationales déclinées dans la Stratégies de Croissance Accélérée et de Développement Durable (SCADD, 2011-2015) et le Plan Cadre des Nations Unies pour l’Aide au Développement (UNDAF, 2011-2015). La principale modalité d’exécution du Programme Pays est l’Exécution Nationale. Le recours à l’appui budgétaire sectoriel sous la forme de Paniers Communs est mis en œuvre dans le cadre du Programme National Plateformes Multifonctionnelles, en partenariat avec le Grand Duché de Luxembourg. Les principaux partenaires au développement du Programme Pays sont le Japon, la Délégation de l’Union Européenne, Le Grand Duché de Luxembourg, le Danemark, la Suède, la Suisse, l’Autriche et le Fond pour l’Environnement Mondial (FEM). Par ailleurs, le PNUD appuie le renforcement des capacités des organisations de la société civile à travers son appui au Conseil National des Organisations de la Société Civile ; et au secteur privé à travers le Conseil Présidentiel des Investisseurs.

Le Gouvernement du Burkina Faso et les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) ont mis en place une TROÏKA, qui assure la représentation des PTF dans le dialogue de haut niveau avec le Gouvernement sur les politiques de développement.  Pour l’année 2013-2014, la Présidence de la TROÏKA est assurée par la Banque Africaine de Développement BAD) et les 2 vice-présidences par le Canada et le Coordinateur Résident du Système des Nations Unies.  Par ailleurs, l’architecture de l’aide au Burkina Faso est alignée aux cadres sectoriels de dialogue (CSD) mis en place par le gouvernement pour assurer le suivi évaluation de la mise en œuvre des priorités de la SCADD. Les CSD enregistrent la participation de l’ensemble du partenariat (public, société civile, secteur privé, PTF). Le système de la TROÏKA et des CSD a permis au gouvernement de réduire sensiblement les coûts de transaction en rationalisant les rencontres avec les PTF et donnant plus de place aux acteurs nationaux dans le dialogue et le suivi des politiques de développement.  

Gouvernement et Institutions
Institutions

  • Assemblée Nationale
  • Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI)
  • CAPES

Gouvernement

  • Ministère de l’Economie et des Finances
  • Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale
  • Ministère de l’Environnement et du Développement Durable
  • Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation
  • Ministère des Mines, des Carrières et de l’Energie
  • Ministère des Infrastructures et du Désenclavement
  • Ministère de l’Habitat et de l’UrbanismeMinistère de l’Agriculture, de l’Hydraulique et des Ressources Halieutiques
  • Ministère des Ressources Animales
  • Ministère de la Fonction Publique
  • Ministère du Commerce, de la Promotion de l’Entreprise et de l’Artisanat
  • Ministère de la Promotion de la Femme
  • Ministère de la Jeunesse et de l'Emploi
  • Ministère du Travail et de la Sécurité Sociale
  • Ministère de la Culture, du Tourisme et de la Communication, Porte Parole du Gouvernement
  • Ministère de l’Action Sociale et de la Solidarité Nationale
  • Ministère de la Promotion des Droits Humains
    Ministère de l’Enseignement de Base et de l’Alphabétisation
  • Ministères des enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifique.
    • Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DAMOF) 
    • Secrétaire Permanent du Cadre  National de Concertation des Partenaires du Développement Rural Décentralisé ( SP/CNCPDR)
    • Secrétariat Permanent du Conseil National pour l’Environnement et le Développement Durable (CONEDD) ;
    • Secrétariat Permanent du Conseil National de Lutte contre le SIDA (SP/CNLS)
    • DELGI
    • Haute Autorité de Coordination de la Lutte contre la Corruption (HACLC)
    • Commission Nationale de lutte contre la Prolifération des Armes Légères (CNLPAL)
    • Secrétariat Permanent du Comité National de Secours d’Urgence et de Réhabilitation (SP/CONASUR)
    • FESPACO
    • Secrétariat Permanent de la Politique Nationale de Bonne Gouvernance (SP/PNBG)
    • Secrétariat Permanent du Conseil National du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs

Les bilatéraux

Les institutions financières

  • FMI
  • Banque Mondiale
  • Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD)
  • Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)
  • Banque Africaine de Développement (BAD)
  • FIDA
  • Fonds Mondial de lutte contre le VIH/Sida, la Tuberculose et le Paludisme

La société civile et secteur privé

  • Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD)
  • Réseau National de Lutte Anti-Corruption (REN-LAC)
  • SPONG
  • Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Artisanat du Burkina Faso (CCIA-BF)
  • Total
  • Shell
  • Aarhus
  • ONG Tintua
  • ONG Adis Amus
  • ONG Ocades
  • ONG FNGN
  • Fondation Gates
  • Fondation Zidane & Ronaldo
  • Réseau des Journalistes Africains pour l’Intégrité et la Transparence (RAJIT)

Les médias

  • Radio télévision du Burkina Faso
  • Télévision Nationale du Burkina Faso
  • Le Pays
  • L'Observateur Paalga
  • L'Evènement
  • Télévision Canal 3
  • Sidwaya
  • Télévision Africable
  • L'Indépendant
  • Radio Campus
  • Le Journal du Jeudi