Energie durable pour tous : tel est le voeu du Secrétaire Général des Nations Unies

Visite des installations de la Société Nationale d’Électricité
Visite des installations de la Société Nationale d’Électricité par la délégation des Nations Unies. Crédit PNUD

"Energie durable pour tous" en anglais "Sustainable Energie for All" (SE4ALL) est une initiative du Secrétaire Général des Nations Unies, suite à la proclamation de l'année 2012 comme année internationale de l'énergie durable.

Cette initiative a trois objectifs principaux : (i) L’accès universel aux services énergétiques modernes, (ii) le doublement du taux d’amélioration de l’efficacité énergétique et (iii) le dédoublement de la part de l’énergie renouvelable dans le bouquet énergétique.

Une dizaine de pays, dont le Burkina Faso, ont, de ce fait, été sélectionnés comme pays pilotes pour la mise en œuvre de cette initiative. Il s’agit pour le Burkina Faso de partir des services énergétiques existants et d’un changement de mentalité pour l’atteinte des objectifs de l’initiative. L'énergie durable pour tous est un objectif ambitieux mais réalisable et qui est ouvert à tous les pays du monde.

A retenir

  • Le Burkina Faso a marqué sa volonté politique de mettre en pratique l’initiative SE4ALL.
  • Le Ministère des Mines et de l’Energie a mis en place un comité interministériel qui va s’investir dans l’Initiative SE4LL.
  • Un diagnostic de la situation énergétique du pays est en cours de finalisation avec l’appui de la CEDEAO.
  • Le PNUD et l’Union Européenne appuient le Ministère chargé de l’Energie afin de d’élaborer un plan d’action national puis un plan d’investissement sur une vingtaine d’années.

La mission SE4ALL a été reçue au Burkina Faso en juin 2012. Elle était composée de représentants des Nations Unies (Secrétariat Général, ONUDI, PNUD), de l’Union Européenne, de la Banque Mondiale et du Département d’Etat Américain.

La mission a rencontré les départements ministériels (Ministère de l’Economie et des Finances, Ministère chargé de l’Energie et Ministère de l’Industrie , du Commerce et de l’Artisanat) les acteurs des Organisations de la Société Civile (OSC), des partenaires techniques et financiers (BM, BAD, BOAD, ONUDI, AFD, KFW/GIZ, DANIDA, SUEDE, UEMOA, CILSS), le secteur privé, la Maison de l’Entreprise, la SONABEL et le Fonds de Développement de l’Electrification.

Une sortie terrain a été effectuée à Zagtouli sur un site de la Société Nationale d'Electricité (SONABEL). Il s’agit de la future centrale solaire car le Burkina Faso s’est engagé à la promotion des énergies renouvelables. C’est une centrale de 20 méga watts (MW) sur une superficie de 40 hectares dont le coût prévisionnel s’élève à 63 millions de dollars. L’UE contribue à ce financement de l’ordre de 25 millions de dollars. Le financement  de ce projet est bouclé et le Directeur Général de la SONABEL estime que une fois les conventions signées, les travaux démarreront en 2013 et la centrale solaire sera fonctionnelle en 2014.

Il est essentiel que l'on intègre le fait qu'il n'y a pas de développement sans énergie. En effet, le développement économique et humain est basé sur des ressources énergétiques. Malheureusement, ces ressources que sont le pétrole, le gaz, le charbon, entre autres, sont épuisables et à cause de leur combustion, contribuent au réchauffement climatique. Il faut donc apporter de l’énergie moderne à tous ceux qui n’en ont pas car il y va de la survie de la terre. Cette énergie moderne qui est constituée des énergies renouvelables que sont le soleil, le vent, la biomasse et l’hydraulique est disponible; il faut simplement créer les conditions pour que les investisseurs et les opérateurs viennent investir dans le domaine de ces énergies dites propres. »

Au terme de visite  au Burkina Faso, la mission sur l'initiative « Energie durable pour tous » (SE4ALL), a rencontré la presse au cours d'une conférence pour  informer l’opinion nationale sur les enjeux énergétiques d’une part, et le choix du Burkina Faso à développer un plan d’actions pour la mise en œuvre de cette initiative, d’autre part.