Plates formes multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté (PTFM/LCP)

Introduction

Les équipements d'une PTFM
Une vue des équipements d’une PTFM et des femmes qui travaillent sur le moulin. Crédit PNUD

La plate-forme multifonctionnelle est un châssis sur lequel est placé un moteur diesel simple et robuste muni d’un alternateur triphasé qui fournit une énergie mécanique et électrique à différents modules tels qu’une décortiqueuse, un moulin à céréales, un broyeur, un chargeur de batteries, un poste à soudure, un réseau électrique ou un réseau d’adduction d’eau. La PTFM est un outil de développement socio–économique, porté par les acteurs à la base, impliquant fortement les femmes rurales et, en même temps, un vecteur qui facilite l’accès aux services énergétiques modernes des populations rurales. Aussi le concept de PTFM comprend-il à la fois : des aspects techniques et technologiques, une approche qui repose au niveau local sur la mobilisation d’une expertise endogène, en charge de l’ingénierie sociale et de l’appui au développement des activités socio–économiques autour de la PTFM, une ouverture sur une plate forme de développement de micro entreprises rurales.

Ce que nous avons accompli à ce jour

Une première phase du programme (2004/2009) a permis l’implantation de 400 PTFM dans 5 régions du pays. La 2è phase du programme (2010/2015) a permis l’implantation de 1255 PTFM sur 1300 nouvelles prévues d’ici 2015. Ceci avec l’appui de 9 ONG placées dans les 13 régions et qui constituent les structures de base chargées de l’implantation et du suivi des équipements et de la formation des bénéficiaires.

Il existe au total 83 PTFM comportant des micro réseaux d’eau et d’électricité, 7 PTFM mixtes (solaire gasoil) et 6 utilisant de l’huile de Jatropha Curcas comme carburant. Au total, environ 1 800 000, de personnes bénéficient des retombées des PTFM dans les villages. De nombreux emplois directs et indirects sont crées autour des PTFM. Les groupements et associations des femmes réalisent un chiffre d’affaires annuel de plus de 400 000$ grâce aux activités génératrices de revenus qu’elles mènent et qui sont rendues possibles par l’octroi de micro crédits au niveau des institutions de micro finance.

Avec l’avènement de la 2ème phase, les collectivités territoriales ont montré un intérêt particulier pour les PTFM/réseaux afin de faciliter la distribution de l’eau et de l’électricité dans les communes. Les contraintes du programme résident dans le fort degré d’analphabétisme des femmes, la démobilisation vers les sites d’orpaillage et un gap financier qu’il reste à mobiliser d’un montant de 14 000 000$ environ.

Financement du projet



2010

 Donateurs: Coopération luxembourgeoise, Fondation Gates, TRAC

 2386759

2011

 Donateurs : Coopération luxembourgeoise, Fondation Gates, TRAC

 2195985

2012

Donateurs : Coopération luxembourgeoise, Fondation Gates, TRAC

2195041

2013

 

Donateurs : Coopération luxembourgeoise, Fondation Gates, TRAC

 2667694

Décaissements

Année

Montant

2010

1 483 000

 2011

1 455 264

2012

2 019 385 

2013

1 350 886 

Nous ne connaissons pas les montants  de l’ETAT via Programme PTFM et les montants de la Coopération Luxembourgeoise via LUX DEV qui vont en direction du programme. Les montants indiqués dans la fiche prennent en compte uniquement ceux passant par le PNUD (TRAC, Coopération luxembourgeoise et Gates).

Néanmoins , il faut noter que :

· la contribution globale de l’Etat pour la 2ème phase (2010/2015) est de 4 192 348$
· la contribution globale de la coopération luxembourgeoise passant par LUX DEV est de 12 millions d’euros soit environ 16 282 235$

Vue d'ensemble du projet
Statut
Actif
Date de début
2010
Date de fin
2015
Zone d'intervention
Tout le territoire national
Domaine prioritaire
Réduction de la pauvreté
OMD
1 et 3
Responsable du projet
Armande Sawadogo
Partenaires
Associations et ONG, Institutions de micro finance, Collectivités territoriales
Télécharger ce document
  • Fiche du projet Plate Forme Multifonctionnelle Français