Projet «Appui aux Communes Rurales et Initiatives Intercommunautaires» (ACRIC)

Introduction

Boutiques de rue
Boutiques de rue à Siby. Crédit PNUD.

Le  projet ACRIC s’inscrit non seulement dans la logique de la lutte contre la pauvreté, mais vise également à promouvoir la bonne gouvernance à travers la décentralisation et la participation des citoyens, en particulier les femmes et les jeunes. Il s’inscrit dans les grandes orientations nationales en matière de développement, en particulier la Stratégie de Croissance Accélérée et de Développement Durable (SCADD) et la Cadre Stratégique de Mise en Œuvre de la Décentralisation (CSMOD)

Le projet vise à:

  1. mettre en œuvre un fonds de développement local dans 17 communes des provinces de Balé et du Mouhoun pour encourager la création d’un système durable de financement des collectivités locales,
  2. à développer la solidarité intercommunale dans la zone d’intervention et
  3. soutenir le développement d’outils pour le pilotage de la décentralisation au niveau national.

Ce que nous avons accompli à ce jour

 

De nombreux acquis ont pu être enregistrés par le projet depuis  sa mise en œuvre. On peut citer entre autres réalisations concrètes : 

  • 27 salles de classes équipées, 6 salles de classes réhabilitées, deux dispensaires, 2 maternités, 3 salles de mise en observation, 82 boutiques de rues, 13 hangars de marchés avec 130 compartiments, 2 parcs de vaccination, 2 auberges communales.
  • En plus de ces investissements physiques, plus de 500 élus (soit plus de 82% des élus de la zone de concentration du projet) ont été formés sur des thèmes divers liés à la décentralisation et au développement local.
  • 150 jeunes promoteurs formés sur l’entreprenariat privé dont 46 sont installés à leur propre compte
  • 5 journées promotionnelles de produits locaux appuyés
  • plus de 8 500 000 FCFA de recettes générées par les communes à travers l’exploitation des infrastructures marchandes
  • Plus de 10 000 citoyens  sensibilisés
  • pour la seule années 2012 sur divers thèmes  de la décentralisation à travers l’animation territoriale de proximité  assurée par huit(8)  animateurs de terrain.

Par  ailleurs une stratégie d’appui au développement économique local a été élaborée  et mise en œuvre par le projet.

Financement du projet



2011

  TRAC (PNUD)

291 259    USD

   TRAC (UNCDF)

530 000 USD             

2012

 TRAC (PNUD)

299 499   USD

 TRAC (UNCDF)

324 805   USD

2013

TRAC (PNUD)

250 000   USD

TRAC (UNCDF)

250 000   USD

 

 

Décaissements

Année

Montant

Année

Montant

2011

        223 105USD  

 2011

       502 581  USD

2012

        257 805 USD 

2012

       308 100  USD

2013

        106 066  USD

2013

       213 678  USD

Vue d'ensemble du projet
Statut
Actif
Date de début
Septembre 2009
Date de fin
Juin 2014
Zone d'intervention
Région de la Boucle du Mouhoun
Domaine prioritaire
Réduction de la pauvreté
OMD
1
Responsable du projet
Claude Ouattara
Partenaires
MATD et Collectivités territoriales de la région, ONG et services techniques