Programme d'Appui au Monde Associatif et Communautaire

Introduction

Séance sensibilisation VIH/sida
Séance sensibilisation de femmes sur le VIH/Sida. Crédit PNUD

Le Programme d’Appui au Monde Associatif et Communautaire (PAMAC) est un programme d’appui mis en place par le Secrétariat Permanent du Conseil National de Lutte contre le sida et les IST (SP/CNLS-IST) en 2003 avec l'appui technique et financier du PNUD. Le PAMAC joue le rôle de structure d'appui et de renforcement des capacités des organismes associatifs et communautaires, et œuvre aussi à la capitalisation des acquis, des leçons apprises et des bonnes pratiques de ces structures.

La première phase du programme a concerné la période 2003-2006, la seconde phase la période de 2006-2010, et enfin la troisième phase actuellement en cours, qui s'étend sur la période 2011-2015. Le contexte institutionnel de mise en œuvre de la troisième phase est marqué par la volonté de leadership, d’organisation et de structuration du monde associatif et communautaire dans le cadre d’une  structure faîtière représentative de l’ensemble des acteurs associatifs qui interviennent dans les domaines du VIH, de la tuberculose et du paludisme. A cet effet la Coalition des Organisations et Réseaux burkinabè de lutte contre le sida (CORAB), mise en place par des structures associatives et réseaux, représente une opportunité. Ceci implique un accompagnement organisationnel et institutionnel, un renforcement des capacités techniques et un effort d’adoption d’une approche progressive dont la finalité ultime est l’autonomisation de la CORAB.

Ce que nous avons accompli à ce jour

Dix ans après sa mise en place, le PAMAC est devenu un acteur incontournable dans le dispositif de la réponse au sida, au paludisme et à la tuberculose au Burkina Faso.
Le caractère unique de ce mécanisme et ses nombreux acquis depuis 2003 ont, entre autres, fait du programme, un acteur de référence dans la santé communautaire au Burkina Faso et un exemple de bonnes pratiques dans la sous-région.

Le PAMAC intervient aujourd'hui dans les quarante-cinq (45) provinces que compte le pays au profit de près de cinq cent cinquante (550) structures communautaires et associatives. Durant la première phase du programme (2003-2006), l'objectif poursuivi consistait en la réduction de l'impact du VIH par la coordination des actions du monde associatif et communautaire, le renforcement des capacités des associations en matière de prévention, de prise en charge globale et de gestion, et l'appui au renforcement des capacités du SP/CNLS-IST en matière d'expertise et de coordination du monde associatif. La deuxième phase (2006-2010) a quant à elle été dédiée spécifiquement au soutien et au renforcement des capacités des organisations à base communautaire à travers des stratégies d'intervention qui sont 1) la prévention, 2) la prise en charge communautaire, et 3) l'appui institutionnel aux structures et institutions impliquées. Les différentes évaluations du PAMAC qui ont été conduites ont montré la pertinence du programme et des acquis reconnus aussi bien au niveau national, qu'aux niveaux régional et international.

A la lumière des résultats de ces différentes évaluations réalisées, la troisième phase du programme, qui couvre la période 2011-2015, a été conçue en droite ligne aves les orientations du Cadre stratégique de lutte contre le sida (CSLS) 2011-2015 et celles des priorités retenues dans le programme de coopération du PNUD avec le Burkina Faso de 2011-2015.

Trois produits ont ainsi été identifiés pour cette troisième phase :
1.     La réponse au VIH au niveau décentralisé et communautaire est renforcée,
2.     Le plaidoyer, le partenariat et la mobilisation des ressources sont réalisés,
3.     Les capacités sont renforcées pour la réalisation de la transformation institutionnelle du PAMAC en un centre de ressources pour le monde associatif et communautaire institutionnellement ancré au sein de la CORAB en fin 2015.

Le programme 2011-2015 est en cours de mise en œuvre, avec une forte implication du gouvernement, des partenaires au développement, de la société civile et des communautés.

Financement du projet



2011

TRAC

258.541,28 USD

Gouvernement du Burkina Faso

174.500 USD

GIP ESTHER

 81.916 USD

2012

 TRAC

 870.331,62 USD

Gouvernement du Burkina Faso

9.780 USD

GIP ESTHER

111.524,44 USD

Programme alimentaire mondial

42.780 USD

2013

TRAC

725.000 USD

Gouvernement du Burkina Faso

9.772 USD

GIP ESTHER

6.884 USD

Programme alimentaire mondial

48.080 USD

Décaissements

Année

Montant

 2011

 332.908,42 USD

2012

 955.771,58 USD

2013

 455.008,73 USD (Etat provisoire)

Vue d'ensemble du projet
Statut
Actif
Date de début
2011
Date de fin
2015
Zone d'intervention
Tout le territoire national
Domaine prioritaire
Réduction de la pauvreté
OMD
6
Responsable du projet
Dr Brice Millogo
Partenaires
Programme d’appui au monde associatif et communautaire (PAMAC)