Le Gouvernement apporte un appui matériel et financier à l’installation des jeunes gestionnaires de ferme

23 janv. 2014

image Remise de l’attestation de fin d’incubation, du kit à l’installation et d’un chèque de 100.000 Fcfa à quelques récipiendaires par le Ministre en charge du Développement. Photo: PNUD Bénin /Elsie Assogba

La période d’incubation des jeunes gestionnaires de ferme formés dans le cadre du Projet d’Appui à l’Entrepreneuriat Agricole (PPEA) sur les sites de Kétou  et de Zonmon à Zangnanado est arrivée à terme. Pour marquer cet événement, les jeunes entrepreneurs agricoles ont reçu le jeudi 23 janvier 2014 des mains du Ministre du Développement, de Madame le Ministre de la Microfinance, de l’Emploi des Jeunes et des Femmes et de Madame le Représentant Résident a.i. du PNUD,  chacun un lot de matériels et équipements d’une valeur de 500.000 Fcfa et un chèque de 100.000 Fcfa, comme appui à l’installation de leurs fermes.

Ces dons de matériels et d’équipements répond aux besoins exprimés par chaque gestionnaire de ferme et se compose de motopompes, de brouettes, de pulvérisateurs, de feuilles de tôles, etc. La remise de kits à l’installation a été précédée de la visite de quelques unités de production du site de Zonmon.

Renforcer les capacités des jeunes dans le domaine de l’entrepreneuriat agricole, tel est l’objectif du PPEA, a fait observer le Ministre en charge du Développement, Marcel A. de Souza. Dans ce cadre, 200 jeunes gestionnaires de ferme ont été formés, mais au bout du compte, 130 ont pu rester jusqu’à la fin de leur incubation. Il est enregistré  un taux de déperdition de 35%. Tout en reconnaissant les difficultés inhérentes au métier d’agriculture, le Ministre a demandé aux jeunes de ne pas décevoir les espoirs placés en eux par le gouvernement.

Le Représentant du Maire de Zangnanado a également exhorté les jeunes à mettre pratique les potentialités activées en eux à travers la formation pour transformer le Bénin  par des entreprises viables.

Le porte-parole des bénéficiaires du PPEA, Eric Zohoncon, a remercié le gouvernement pour tous les efforts consentis pour favoriser la formation à l’entrepreneuriat agricole des jeunes. Il a saisi l’occasion pour demander au gouvernement de créer des conditions incitatives à leur installation notamment le financement des entreprises individuelles et de leur accorder une exonération fiscale au cours des deux premières années d’installation.

Le Représentant Résident par intérim du PNUD, Madame Odile Sorgho-Moulinier a salué l’engagement du gouvernement à relever les défis de la formation et de l’emploi des jeunes en mettant en place le PPEA, dont le financement s’élève à 23 milliards de Fcfa pour une période de cinq (5) ans.  « De vos résultats dépendra la durabilité de cette noble initiative », ainsi s’adressait-elle aux jeunes bénéficiaires du PPEA.  Elle n’a pas manqué de les exhorter à démontrer par leur sérieux,  toute la valeur et la pertinence du projet. Madame Odile Sorgho-Moulinier a enfin réaffirmé le soutien du PNUD à accompagner le Bénin, de concert avec les autres partenaires techniques et financiers, dans la mise en œuvre de politiques pertinentes de développement.

En réponse à la doléance relative au financement des entreprises exprimée par les jeunes, Madame le Ministre de la Microfinance, de  l’Emploi des Jeunes et des Femmes, Françoise Assogba a affirmé que 5 milliards de Fcfa sont disponibles au titre de 2014 pour financer la création des entreprises, mais des critères bien définis doivent être remplis pour en bénéficier. Elle a encouragé les jeunes à visiter les Centres d’Affaires, Business Promotion Center pour l’accompagnement à la création et à la gestion de leurs entreprises agricoles.

Dans le cadre de la mise en œuvre du PPEA, le recrutement de la troisième vague de gestionnaires de ferme est prévu pour février 2014 et l’installation du 3ème Centre National Songhaï à Daringa dans la commune de Djougou avant la fin de l’année 2014.