Mèmouna assure la nutrition adéquate de sa famille

Memouna une ménagère dans son champ
Memouna une ménagère dans son champ de production familiale Photo: PNUD-BENIN

Mèmouna Boukary est ménagère à Sonon dans la commune de Pèrèrè au Nord Benin. Depuis deux ans qu’elle a rejoint le groupement maraicher de son village, sa vie a changé positivement et elle a pu sortir de sa vulnérabilité à l’insécurité alimentaire.

Comme Mèmouna, des milliers de femmes, n’ont pas assez de ressources pour faire face aux besoins alimentaires. Pendant les mois d’avril à mai, on note une pénurie de produits vivriers sur le marché. Avec le manque de ressources financières et l’augmentation des prix des denrées alimentaires, l’alimentation de la famille a pris un coup.

« Le plus grand souci pour une femme, une mère, c’est de pouvoir nourrir ses enfants. Aujourd’hui, je cultive tout ce qui me permet de faire la cuisine, du moins, l’essentiel pour faire une bonne sauce », raconte Mèmouna. Hier, peu considérée dans son foyer, Mèmouna est aujourd’hui une femme épanouie. Si la tradition ne lui permet pas de prendre des décisions dans la vie de son ménage, le regard que porte son mari sur elle a complètement changé depuis qu’elle contribue de façon remarquable aux charges alimentaires.

A retenir

  • En 2008, les résultats d’une enquête nationale dénommée « Analyse Globale de la Vulnérabilité, de la Sécurité Alimentaire et de la Nutrition (AGVSAN) » révèlent qu’au Bénin, 972 000 personnes sont en insécurité alimentaire, ce qui représente 12% des ménages.
  • 1 048 000 personnes sont à risque d’insécurité alimentaire (13,2%).
  • 22% des ménages bénéficiaires du PA3D soit 206 ménages ont bénéficié des appuis pour la mise en œuvre des activités génératrices de revenus en lien avec la sécurité alimentaire.


Pour cette quadragénaire qui a connu le poids du ménage en milieu rural avec ses quatre enfants, son travail lui permet d’assurer le quotidien et elle arrive aujourd’hui à faire des projections. Les économies tirées de la vente des produits maraîchers lui ont permis de préparer la rentrée scolaire de ses enfants. Au-delà de la santé qui s’améliore pour sa famille grâces à une alimentation équilibrée, cette mère de cinq enfants assure par son travail, une bonne partie de la scolarisation de ses enfants.

En 2008, les résultats d’une enquête nationale dénommée « Analyse Globale de la Vulnérabilité, de la Sécurité Alimentaire et de la Nutrition (AGVSAN) » révèlent qu’au Bénin, 972 000 personnes sont en insécurité alimentaire, ce qui représente 12% des ménages. Par ailleurs, bien que le reste de la population soit considéré en sécurité alimentaire, 1 048 000 personnes sont à risque d’insécurité alimentaire (13,2%).

Un ensemble de causes de base telles que les ressources permettant d’accéder à la nourriture la faible qualité des services publics, les revenus des ménages, dons, échanges, prêts, épargnes ; la disponibilité en aliments évaluée à partir de la production, des importations/exportations, stocks nationaux, du fonctionnement des marchés, etc.; et enfin, les ressources liées au mode de vie tels que le capital (naturel, physique, humain, social et financier) du pays constituent des facteurs qui influent négativement la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Maimouna a bénéficié comme 206 ménages du financement du projet d'Appui à la Décentralisation, à la Déconcentration et au Développement économique local au Bénin (PA3D) pour la mise en oeuvre d'activités génératrices de revenus. Ce projet est appuyé conjointement par le PNUD, l'UNCDF, le Fonds Belge de Sécurté Alimentaire et le Gouvernement du Bénin.

Le financement des activités génératrices de revenus comme l’élevage de petits ruminants, de la volaille et des maraîchages lui ont permis de combler aussi bien les besoins financiers que nutritionnels de sa famille. La consommation en viande favorisée par la production animale ainsi que les flux commerciaux et mécanismes de solidarité améliorent considérablement la situation alimentaire des bénéfiaiciares du projet.


Publications
Réussir ensemble

Il s’agit d’une brochure qui récapitule quelques réalisations du PNUD au Bénin au cours de la période  2004-2009 dans les domaines prioritaires d’intervention à savoir : la lutte contre la pauvreté, la promotion de la bonne gouvernance  et la préservation de l’environnement

Politiques de croissance pro pauvre au Bénin

Cet ouvrage est une synthèse des différentes contributions sur la thématique de la pauvreté, conduites entre 2008 et 2010, sous l’égide du Programme des Nations Unies pour le développement et de l’Institut National de la Statistique et de l’Analyse économique.

Plus de publictions