6 Combattre le VIH/sida, le paludisme et d’autres maladies

Où en sommes-nous ?


Séance de sensibilisation sur le VIH/Sida au Centre des Arts et Métiers de la Femme de Parakou. Crédits photo: PNUD Bénin/Giacomo Pirozzi

S’agissant de la pandémie du VIH/SIDA, sa stabilisation devient une réalité progressive dans la mesure où le taux de prévalence nationale du VIH/SIDA est de 1,2% (1,4% chez les femmes et 1,0% chez les hommes) en 2011.

Au niveau national, le taux de létalité du paludisme est de 110 pour 1 000 habitants. Entre 2001 et 2006, la proportion des enfants de moins de 5 ans dormant sous une moustiquaire imprégnée a été multipliée par 4,7, passant de 7% en 2001 à 33% en 2006, puis s’est hissé à 65,7% en 2011 au niveau national.

Pour relever les défis contre le VIH, il faudra prendre les dispositions nécessaires pour éviter les ruptures de stocks d’ARV, intensifier les campagnes de sensibilisation de la population pour qu’elle évite les comportements à risque et adopte les habitudes qui préservent sa santé. Par ailleurs le renforcement de capacité du personnel médical et paramédical doit être poursuivi afin qu’elle soit apte à prendre correctement en charge les cas.

Ainsi, concernant le VIH, les défis se posent à la cible à atteindre nécessite de maintenir le taux de succès thérapeutique chez les malades tuberculeux au-delà de 90%, la prévalence du VIH/SIDA en dessous de 2% et d’assurer l’approvisionnement régulier en ARV des sites de prise en charge des PVVIH puis d’améliorer la proportion de femmes enceintes et celle d’enfants de moins de cinq ans qui dorment sous MIILD.

Pour remédier au paludisme, un certain nombre de stratégies ont été retenues par le gouvernement béninois. Le Bénin a introduit les combinaisons thérapeutiques à Base d’Artémisinine (CTA), dont le COARTEM, pour le traitement du paludisme simple. Pour le  traitement du paludisme grave,  la quinine est recommandée. De plus, outre l’utilisation de moustiquaires imprégnées d’insecticide, les responsables prônent l’adoption du Traitement Préventif Intermittent à la Sulfadoxine Pyriméthamine chez la femme enceinte. Par ailleurs, le Bénin a mis en œuvre, la campagne de distribution gratuite de moustiquaires imprégnées d’insecticide aux femmes enceintes et aux enfants de moins de cinq ans. En dépit du niveau élevé de l’incidence du paludisme, le Bénin se trouve dans la bonne direction dans la perspective d’atteinte des OMD en ce qui concerne le paludisme. Il y a lieu de consolider les efforts dans les acquis (utilisation des moustiquaires imprégnées, assainissement du milieu) et de renforcer la prévention chez les femmes enceintes.

 

1.71 années
d'ici
à 2015

1990 2015
Cibles
  1. D’ici à 2015, avoir enrayé la propagation du VIH/sida et avoir commencé à inverser la tendance actuelle
    • Taux de prévalence du VIH dans la population âgée de 15 à 24 ans: 1,2%
    • Utilisation d’un préservatif lors du dernier rapport sexuel à haut risque: 41,2%
    • Proportion de la population âgée de 15 à 24 ans ayant des connaissances exactes et complètes au sujet du VIH/sida: 34,8%
    • Rapport des orphelins scolarisés de 10-14 ans aux non orphelins scolarisés de 10-14 ans: 0,94%
  2. D’ici à 2010, assurer à tous ceux qui en ont besoin l’accès aux traitements contre le VIH/sida
    • Proportion de la population au stade avancé de l’infection par le VIH ayant accès à des médicaments antirétroviraux: 20%c
  3. D’ici à 2015, avoir maîtrisé le paludisme et d’autres maladies graves et commencer à inverser la tendance actuelle
    • Incidence du paludisme: 131 pour 1000 a
    • 6.6Taux de mortalité due au paludisme: 140 pour 1000 a
    • Proportion d’enfants de moins de 5 ans dormant sous moustiquaire imprégnée d’insecticide: 71%
    • Proportion d’enfants de moins de 5 ans atteints de fièvre traités aux moyens de médicaments antipaludéens appropriés: 38%
    • Incidence de la tuberculose: 34 pour 100000 a
    • Prévalence de la tuberculose: 5,5%